Les députés Européens soutiennet Demirtas : Pas de visa pour les Turcs

Si la Turquie continue à saper les principes de l’état de droit et à ôter aux membres du Parlement turc leurs immunités, alors elle ne devrait pas s’attendre à se voir accorder un régime européen d’exemption de visa, ont déclaré les députés de la commission des affaires étrangères mardi lors d’un débat avec Selahattin Demirtas, co-président du Parti démocratique populaire pro-kurde (HDP).

Ils ont également exprimé leur solidarité avec les efforts de Demirtas pour relancer les pourparlers du processus de paix kurde.

Demirtas, le chef de l’un des principaux partis de l’opposition en Turquie, a indiqué que son pays vit des moments extraordinaires, alors que sa constitution est suspendue, que les droits politiques et ceux des médias sont violés, et que les députés turcs sont dépouillés de leurs immunités. Couplé à l’arrêt des pourparlers de paix kurde, c’est devenu une “stratégie Erdoğan” pour enflammer les sentiments nationaux et faire du Président Recep Tayyip Erdoğan “un seul homme au pouvoir”, a expliqué Demirtas.

Les députés ont été inquiétés par les revendications de Demirtas, selon lequel l’opposition turque pourrait être placée derrière des barreaux dès la semaine prochaine, suite au dépôt par le procureur général turc d’accusations de propagande terroriste. Plusieurs députés européens ont déclaré qu’avec une opposition en prison et des principes de l’état de droit négligés, la Turquie ne devrait pas s’attendre à obtenir un régime européen de libéralisation de visa dans un avenir proche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *