Euro 2016 : L’Allemagne bat l’Italie (6-5 TAB) et passe en demi-finale

La sélection allemande de football s’est qualifiée en demi-finale de l’Euro 2016 de football après avoir battu l’Italie, samedi soir, sur la pelouse du stade de Bordeaux, au terme de la séance des tirs aux buts (6-5).

Le temps réglementaire et les deux prolongations se sont achevés sur un score de parité positive (1-1).

Une première période peu spectaculaire

Très peu de possibilités dans le premier quart d’heure de la rencontre, les deux équipes étant bien en place défensivement. Le premier fait de match était la sortie sur blessure de l’Allemand Sami Khedira, et l’entrée en jeu de Bastian Schweinsteiger (16e).

À la 27e minute de jeu, c’est justement ce dernier qui faisait trembler les filets italiens d’une reprise de la tête sur un centre d’Hummels. Mais sa poussée grossière sur De Sciglio dans le rectangle n’avait pas échappé à l’arbitre qui refusait logiquement le but du joueur de Manchester United.

Le match s’emballait cependant un peu dans les dernières minutes de la première période. Une tête non-cadrée de Gomez sur un centre de Kimmich (41e), un tir écrasé de Müller après une partie de billard dans le rectangle italien (42e) pour les Allemands, et une frappe de Sturaro légèrement déviée hors cadre du côté italien (44e) égayaient un peu une première mi-temps très tactique.

Les deux équipes rejoignaient le vestiaire à la pause sur un 0-0 assez logique.

Özil ouvre le score

En début de seconde période, les Allemands tentaient un peu d’accélérer les choses. À la 54e minute, Müller tentait sa chance après un beau crochet dans la défense italienne mais son tir puissant était dévié par Florenzi.

La délivrance arrivait cependant après l’heure de jeu. Un long dégagement de Neuer était mal maîtrisé par la défense italienne, et Gomez récupérait le cuir sur le flanc gauche. L’attaquant trouvait Hector, puis ce dernier centrait en retrait pour Özil. La frappe en un temps du joueur d’Arsenal trompait Buffon et délivrait tout un peuple (1-0, 65e).

Les Allemands auraient pu doubler leur avantage dans la foulée, mais une subtile talonnade de Gomez était sauvée miraculeusement par Buffon !

Mais l’Italie ne s’avouait pas vaincue, et elle n’était pas loin d’égaliser à la 74e minute de jeu sur une reprise de volée de Pellè. Mais la Squadra parvenait à refaire son retard au marquoir sur un penalty bêtement concédé par Boateng, coupable d’une faute de main grotesque dans le rectangle allemand. Bonucci s’occupait de la conversion du penalty et permettait à l’Italie de revenir dans le match (1-1, 78e).

Les deux équipes n’arrivaient pas à se départager au terme des 90 minutes (1-1), l’arbitre envoyait donc tout le monde aux prolongations. Puis aux tirs au but, les deux équipes n’arrivant toujours pas à se départager après 120 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *