Paolo Gentiloni : Isoler la Turquie serait « masochiste »

AA/Rome

Le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni a mis en garde contre tout isolement de la Turquie, affirmant que cela serait « masochiste ».

Dans une interview publiée, vendredi, dans le quotidien italien La Stampa, Gentiloni a déclaré que la « Turquie est attaquée » par des organisations terroristes et a exprimé le soutien de son pays pour les ambitions européennes d’Ankara.

« Soutenir [la Turquie] dans son processus d’approche de l’UE n’est pas un geste de pure forme. Au contraire, cela souligne la conscience que l’isoler serait masochiste » a-t-il affirmé.

L’interview intervient trois jours après une terrible attaque terroriste contre l’aéroport Atatürk d’Istanbul, en Turquie, qui a fait 44 morts et plus de 230 blessés.

Gentiloni a noté que la Turquie tente de s’approcher de l’Union européenne (UE) à un moment où le Royaume-Uni a décidé d’en sortir.

« Dix années de ‘’portes fermées’’ de la part de Bruxelles n’a pas aidé » a-t-il estimé.

La Turquie a débuté des négociations pour une adhésion dans l’UE en octobre 2005 et les poursuit alors que la Croatie, qui a lancé les siennes au même moment, a intégré le bloc européen en 2013.

Gentiloni a également salué l’accord Turquie-UE sur les réfugiés ainsi que les mesures d’Ankara pour normaliser ses relations avec la Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *