L’Allemagne et l’OTAN rejettent la tentative de putsch avortée en Turquie

AA/ Istanbul

La Chancelière allemande, Angela Merkel, et le Secrétaire général de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), Jens Stoltenberg, ont exprimé, lundi, lors d’entretiens téléphoniques avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan, leur rejet de la tentative de coup d’Etat raté, du vendredi dernier, et leur soutien au gouvernement élu en Turquie.

Des sources à la présidence turque ont indiqué à Anadolu que « Merkel a confirmé à Erdogan son rejet de la tentative de coup d’Etat », soulignant que « l’Allemagne se tient au côté du gouvernement turc élu ».

Les mêmes sources ont affirmé que Stoltenberg a déclaré, lors de l’entretien, qu’il n’y a « pas de place pour les putschs, dans un pays membre de l’Alliance », relevant « le soutien total de l’OTAN au gouvernement parvenu au pouvoir par le biais d’élections en Turquie ».

Un nombre limité de militaires affiliés à l’organisation parallèle, ont tenté, dans la nuit du vendredi au samedi, de mener une tentative de soulèvement qui a échoué. Dans le cadre de l’opération, ces éléments de l’armée ont tenté de fermer les deux ponts de la ville d’Istanbul, de s’emparer de la direction de la sécurité, et de certaines institutions médiatiques gouvernementales et privées, selon des déclarations officielles et des témoins.

La tentative de putsch a fait face à d’imposantes manifestations populaires dans la plupart des provinces turques. Les citoyens ont afflué autour des sièges du Parlement, de l’Etat-major, et des directions de la sécurité, forçant les dispositifs militaires à se retirer, contribuant à contrecarrer le soulèvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *