Communiqué de Presse de l’ASBL Diyanet (Affaires religieuses turques en Belgique)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Depuis 40 ans, la Présidence des Affaires religieuses turque (Diyanet) répond à la demande faite par les associations, mises sur pied selon les constitutions et les lois des pays concernés, en leur octroyant les services de fonctionnaires religieux.

Les services rendus dans ces pays par notre Présidence se sont déroulés suivant un modèle unique en soi qui n’a connu jusqu’à ce jour aucun problème. Les services religieux mis en place par la Présidence des Affaires religieuses en faveur des communautés se sont toujours appuyés, non pas sur la violence, mais sur la paix, la sûreté et la tranquillité. Ces dernières années, en particulier en Occident, les idées de l’extrême-droite, les tendances xénophobes et islamophobes qui ne cessent d’augmenter et d’être à l’ordre du jour ont alimenté une certaine méfiance, suspicion et les préjugés envers les services religieux décrits plus haut.

Alors que le monde traverse une grande spirale de violence, il est évident que les services religieux offerts par la Présidence des Affaires religieuses sont plus que jamais nécessaires. Ces derniers jours, certains organes de presse disent que « la Diyanet travaille comme les services secrets turcs ». Ces allégations n’ont aucun rapport avec la réalité. Après ce genre de nouvelle, certains organes de médias en Europe ont accusé nos fonctionnaires religieux d’être « des agents secrets et des dénonciateurs ». Ce qui est absolument inacceptable.

Nous sommes fortement préoccupés par ce genre de calomnie, qui s’est transformée en campagne de dénigrement, faite à l’encontre de nos fonctionnaires religieux dont le souci est de répandre depuis 40 ans en Europe les vraies valeurs et les messages universels de l’islam en mettant l’accent sur les messages de paix et de sécurité. Ces genres de publications, qui se sont d’ailleurs propagées après la tentative de coup d’Etat avortée du 15 juillet, font partie des manipulations de perception de FETÖ/PDY (Organisation Terroriste Fetullah/Structure Paralele d’Etat) à l’étranger pour créer un antagonisme envers la Turquie. Dans un esprit de maintien de la sérénité des fidèles dans les mosquées et de la culture du vivre ensemble et pour la sécurité de la communauté européenne, il est vital que nos fonctionnaires religieux soient mis en garde et mis au courant des agissements des organisations FETÖ/PDY, qui on été officiellement reconnues comme des organisations terroristes, tenté de commettre un coup d’Etat, voulu mettre fin à la démocratie en Turquie en exploitant la religion, en empiétant sur les droits de la vie privée sans se soucier de l’intimité des individus. Ce qui est le plus préoccupant, c’est de se fier à ces désinformations qui sont utilisées comme outil de propagande par certains partis politiques en Europe qui provoque ainsi une monté de la xénophobie et de l’islamophobie. Il est hors de question que nos fonctionnaires religieux s’engagent dans d’autres activités que celles qui consistent à faciliter les pratiques des obligations religieuses de nos concitoyens vivant en Europe. Aucun membre du personnel de la Présidence des Affaires religieuses ne peut s’immiscer dans la vie privée de quiconque ou faire des recherches sur quelqu’un. Ce comportement est formellement interdit non seulement par la loi mais aussi par l’islam qui le nomme « tecessüs » c’est-à-dire « espionner ».

Tout le monde peut être sûr que de tels agissements qui sont illégaux et contraire à la morale seront examinés et évalués par notre Présidence.

Présidence des Affaires Religieuses Turque

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *