Contre-Chanson de la Reina réalisée par les Belgo-Turcs de Schaerbeek

A la suite des attentats d’Istanbul à la Reina, le « faiseur » de chansons satiriques Frédéric Fromet avait été au centre d’un scandale.

En effet, ce premier avait décidé d’interpréter une chanson dont le titre est « A la Reina d’Istanbul » sous un air musical de « La Macarena ».

Le contenu de cette chanson se construit sur une série de paroles assassines à l’encontre de la communauté turque en utilisant des termes tels que : « finir sa vie dans les confettis », « les turquois assassinés »,  « pendant que les turcs, les salauds… ».

Les avis quant à la prise au second degré de la chanson ont aussi émergé au sein de l’opinion publique. Le problème dans ce cas précis est qu’il y a une famille belgo-turque endeuillée qui n’est, évidemment, pas à l’écoute de ce genre de dérision.

Structurellement, un article dans LaManchette.be avait déjà diffusé une chanson-réaction à celle de Fromet sous la mélodie de « Allo Maman Bobo » d’Alain Souchon.

L’idée d’une version chantée (proposée par Cafer Yildirimer) a tout de suite emboité le pas et la magie s’est faite très vite.

L’équipe de Makro Micro, Muhammed Gundogdu et Yalcin Sen, a directement fait le lien et organisé une synergie dans le seul but d’enregistrer au plus vite une chanson plus professionnelle que celle de Fromet.

Le ton était donné ; il fallait rester dans les mêmes conditions que Fromet et garder un humour assez cynique tout en gardant le respect dû aux familles endeuillées. La seule différence est que notre liberté d’expression n’accuserait pas autant d’hostilités systématiques adressées à l’égard de la nationalité turque. Le facteur « timing » rendait la tâche encore plus difficile au vu de garder le projet au centre d’une actualité en permanente évolution.

Plusieurs réunions de travail avec Ulku Dursun (la chanteuse), Haluk Yilmaz (le guitariste), Muhammed Gundogdu (le Coordinateur 1 ), Yalcin Sen (le Coordinateur 2) et Erkan Ozdemir (les paroles) ont été montées pour accorder les violons.

La phase finale était assurée par des amis du Flying Carpet Studio et la chanson était dans la boîte.

Tout ce projet a été réalisé sans aucun budget ! Toutes parties prenantes au projet ont décidé de réaliser tout ceci de manière bénévole.

Je ne pourrais clôturer cet article sans dérouler les remerciements de cette expérience d’un enrichissement artistique inouï.

Voici d’ailleurs le lien youtube de MakroMicro qui renvoie vers la chanson avec les sous-titres turcs.

https://m.youtube.com/watch?v=AGdWG505tAQ&feature=share

Ulku Dursun : Chanteuse + mélodie + arrangements texte

Haluk Yilmaz : Guitariste

MakroMicro (Muhammed et Yalcin) : Coordination

Flying Carpet Studio : Production

Erkan Ozdemir (paroles) / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *