Le parti turc de la Félicité (Saadet) donne le point de départ des séminaires « un Nouveau Monde » à Bruxelles

En date du 11/11, le premier séminaire du panel organisé par la « section jeunesse » très dynamique du parti de la Félicité s’intitula « les médias et la force de persuasion ».

Le président de la section en question, Adem Caliskan prononça un court discours à l’attention des jeunes présents en nombre :

« Ce qui nous a réuni d’ores et déjà ce soir est « la fraternité dans l’Islam », c’est la raison pour laquelle je voudrais m’appuyer sur un enseignement de notre Prophète (prières et bénédictions soient sur lui) en guise d’ouverture de notre soirée :

« Si parmi les croyants, une personne désire quelque chose par-dessus tout afin de satisfaire son égo et ne le désire pas pour le bien de son frère, cette personne ne peut être érigé à la place de croyant ».

C’est ainsi que l’on pourrait aisément calquer ces Saints-propos par rapport au sujet qui nous occupe aujourd’hui, les médias.

Nous, en tant que personnes croyantes, sommes en constante recherche de l’idée de l’autre. Par ailleurs, il s’agit ici de réunions récurrentes afin de mettre à plat les idées de tout un chacun dans le cadre d’un respect mutuel.

Aujourd’hui, le conférencier est le journaliste de « Avrupa Milli Gazete », Murat Gurbuz.

« Ce dernier a rapporté de manière pragmatique la force des médias au sein de notre peuple. Les faits et actes faisant état en Turquie doivent être jaugés d’une manière adéquate et c’est ainsi que les sources des médias privilégiés sont très importante dans ce même cadre. »       

Le panel des séminaires du « un Nouveau Monde » présentera bientôt son second volet en date du 9/12. La soirée s’est achevée sur un partage de fruits offerts et un verre de l’amitié.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *