Lutte antiterrorisme: Bruxelles salue l’étroite collaboration avec Ankara

 

 

Le ministre belge de l’Intérieur Jan Jambon a affiché cette coopération lors d’une allocution prononcée au parlement fédéral.

AA/Bruxelles/Şerife Çetin

Le vice-Premier ministre belge et ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a affirmé, vendredi, que son pays collabore avec la Turquie dans la lutte contre le terrorisme.

Dans une allocution prononcée devant le Parlement fédéral belge, Jambon a exprimé sa reconnaissance à l’endroit de la coopération turque au sujet de la lutte contre le terrorisme, en réponse à une question sur l’inquiétude de la Belgique à l’égard du retour des belges, faisant partie de l’organisation terroriste Daech.

Le ministre belge a, d’autre part, relevé que les deux parties, turque et belge, échangent des informations dans ce sens, soulignant l’existence d’une coordination entre la police belge et son homologue turque, ainsi qu’entre les services de renseignement et les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

Jan Jambon a, dans le même contexte, annoncé que les autorités turques avaient arrêté, l’année courante, 5 belges, ayant participé aux combats dans les rangs de Daech en Syrie.

Trois éléments parmi eux ont été remis en Belgique, tandis qu’une dame a été remise ainsi que son enfant en Egypte, après lui avoir retiré la nationalité belge, a précisé le ministre.

D’un autre côté, le député au Parlement fédéral belge et membre de la Commission de la lutte contre le terrorisme, Veli Yüksel, a déclaré à Anadolu que l’affaire des combattants européens appartenant à Daech inquiète l’Europe tout entière.

Le député, d’origine turque, a souligné que près de 450 citoyens belges avaient rejoint les rangs de Daech en Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *