UE : « Promouvoir un système d’éducation inclusive et d’enseignement des valeurs de l’UE dans les écoles européennes

Afin de donner suite au Conseil européen de Göteborg, la Commission européenne a adopté aujourd’hui de nouvelles initiatives visant à améliorer les compétences clés et les aptitudes numériques des citoyens européens, ainsi qu’à promouvoir les valeurs communes et la connaissance par les élèves du fonctionnement de l’Union européenne.

Ces nouvelles propositions sont présentées deux mois seulement après que les chefs d’État et de gouvernement européens ont discuté de l’éducation, de la formation et de la culture lors du sommet de Göteborg de novembre 2017. Elles sont destinées à réduire les inégalités socio-économiques, tout en maintenant la compétitivité, afin de bâtir une Europe plus unie, plus forte et plus démocratique.

Tibor Navracsics, commissaire européen chargé de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a déclaré ce qui suit: «Les systèmes d’éducation et de formation européens doivent donner aux citoyens de tous horizons les bonnes compétences pour progresser et prospérer sur le plan professionnel, mais aussi leur permettre d’être des citoyens engagés. Nous devons exploiter le potentiel de l’éducation pour favoriser la cohésion sociale et un sentiment d’appartenance. À cet effet, nous devons nous fonder sur nos valeur communes et veiller à ce que l’enseignement permette aux élèves de faire l’expérience de leur identité européenne dans toute sa diversité et d’en apprendre plus sur l’Europe, sur d’autres pays européens et sur eux-mêmes.»

Une recommandation du Conseil relative aux valeurs communes, à l’éducation inclusive et à la dimension européenne de l’enseignement : cette initiative propose des manières dont l’éducation peut aider les jeunes à comprendre l’importance des valeurs communes énoncées à l’article 2 du traité sur l’Union européenne et à y adhérer. Elle vise à renforcer la cohésion sociale et à contribuer à la lutte contre la montée du populisme, la xénophobie, le nationalisme clivant et la désinformation.

La proposition renforce également l’éducation inclusive afin de promouvoir un enseignement de qualité pour tous les élèves, ainsi que la dimension européenne de l’enseignement, de manière à ce que les enfants soient aussi initiés à l’héritage commun de l’Europe et à sa diversité et aient une bonne compréhension du fonctionnement de l’UE. Pour atteindre ces objectifs, la Commission prendra des mesures visant à accroître les échanges virtuels entre écoles, notamment grâce au réseau eTwinning, mis en place avec succès, et à stimuler la mobilité scolaire au moyen du programme Erasmus+.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *