Proposition de loi : Emir Kir et le PS demandent le retour au statut « Célibataire » aux divorcés et veufs

Le groupe socialiste dépose une proposition de loi à la Chambre pour obtenir un retour à la mention « Célibataire » des divorcé(e)s et veuf (ves).

Cette manœuvre a pour objectif de ne plus stigmatiser le statut feu-marital d’une personne.

En effet, malheureusement beaucoup de personnes se sentent « handicapées » par ces mentions de statuts administratifs sur le document d’identité.

« La mention “divorcé(e)” est, aujourd’hui encore, connotée négativement et perçue comme stigmatisant par un grand nombre de divorcés, notamment sur le plan administratif. Un tel état relève de la stricte vie privée et le fait de devoir l’annoncer à chaque sollicitation d’état civil, parfois de nombreuses années après la fin du mariage concerné, est perçu à juste titre comme excessif.

De cette manière, les divorcés qui le désirent pourront s’assurer que le souvenir, éventuellement douloureux, d’une union passée ne leur soit pas rappelé à chaque démarche administrative. Si le nombre de cas concernés est probablement moindre, un tel raisonnement peut également être valable pour les personnes en situation de veuvage. En effet, le principe de revenir au statut de célibataire peut être un élément du processus de deuil. Il est dès lors pertinent d’ouvrir également cette possibilité aux veufs et aux veuves. Ceci rencontre également le souci de définir son état civil par rapport à sa situation propre, et non plus en fonction d’un lien passé contracté avec une autre personne. »

Enfin, en termes de chiffres, pour l’année 2010, on dénombrait 42.000  mariages pour 28.900  divorces, ce qui montre assez le caractère contractuel, et donc révocable, de cette institution pour une large part de la population.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *