La Maison Blanche « engagée » à travailler avec la Turquie

La Maison Blanche « engagée » à travailler avec la Turquie

– « Nous prenons au sérieux les préoccupations de la Turquie en terme de sécurité », à déclaré la porte-parole de la Maison Blanche

La Maison Blanche "engagée" à travailler avec la Turquie

AA / Washington / Safvan Allahverdi

Washington a annoncé lundi reconnaitre et prendre au sérieux les préoccupations légitimes de la Turquie en matière de sécurité, alors que l’opération militaire menée par Ankara contre des groupes terroristes à Afrin, en Syrie, se poursuit depuis samedi.

« Nous entendons et prenons au sérieux les préoccupations légitimes en matière de sécurité de la Turquie et nous sommes engagés à travailler avec la Turquie comme un allié de l’OTAN « , a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, lors d’une conférence de presse.

La Turquie a lancé l’opération Rameau d’Olivier samedi pour éliminer les terroristes du PYD / PKK et de Daech de la ville d’Afrin, dans le nord de la Syrie.

L’opération vise à établir la sécurité et la stabilité le long des frontières de la Turquie et dans la région, ainsi qu’à protéger les Syriens contre l’oppression et la cruauté des terroristes, selon l’état-major turc.

Sanders a exhorté  » toutes les parties » à rester concentrées sur la lutte contre Daech, la désescalade du conflit syrien et sur la protection des civils innocents, tout en soutenant que  » l’opération d’Afrin détourne l’attention des efforts visant à assurer la défaite durable de Daech ».

Plus tôt dans la même journée, le chef d’état-major turc, le général Hulusi Akar, a souligné, lors de l’inspection des troupes dans la province méridionale de Hatay, que les opérations militaires visaient à protéger les droits de la Turquie dans les limites du droit international, sans porter préjudice aux civils.

Il a également précisé que tant que les éléments du PYD / PKK et du YPG sont présents dans la région, le groupe terroriste Daech y sera également présent.

 » Nous voulons nous assurer que le régime brutal d’al-Assad ne peut pas revenir à Afrin, et nous continuerons à travailler diplomatiquement pour mettre fin à la guerre civile syrienne », a ajouté Sanders, tout en exhortant la Turquie à faire preuve de retenue dans ses actions militaires.

Les États-Unis soutiennent le PYD / PKK – considéré par Ankara comme l’extension syrienne de l’organisation terroriste PKK qui a mené une guerre de plus de 30 ans contre l’Etat turc. La campagne de terreur mené par le PKK a coûté la vie à des dizaines de milliers de morts.

Le soutien américain pour le groupe terroriste a longtemps vexé Ankara. Washington considère les Forces démocratiques syriennes, principalement constituées par les terroristes du PYD/PKK, comme un  » partenaire fiable  » dans sa lutte contre Daech et continue de lui fournir des armes, en dépit des fortes objections de la Turquie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *