La Braderie-Brocante Méridien & Haecht ne fait pas que des heureux !

En effet, la fameuse Chaussée d’Haecht, surnommée officieusement « La Petite Anatolie », s’est métamorphosée, comme chaque année d’ailleurs, en une grande Braderie-Brocante.

Après investigations auprès des commerces locaux, le ton est plutôt péjoratif. L’Horeca local de la chaussée en mire et de ses alentours souffre des barbecues exposés ci et là.

Bon, il s’agit ici d’une activité commerciale récurrente à raison d’une seule date par an mais la perte est conséquente.

« Notre chiffre d’affaires se fait, de manière générale, le week-end. Par conséquent, les jours de braderies, mon commerce subit une descente aux enfers sur cette date. Et, chaque année, nous nous retrouvons dans cette situation où nous accusons cette date malgré nous », explique un commerçant spécialisé dans les ‘pide’en soupirant (pizza turque).

Pourtant, le principe de ce genre d’activités est de relancer l’économie du quartier à travers des ventes sur échoppes disposées à même la voirie fermée pour l’occasion.

Toujours est il que les commerces ambulants ont pu profiter du soleil propice à ce genre de divertissement pour fructifier leurs économies d’occasion.

Menderes Zeyiroglu est très content de sa journée. Exposant juste devant le commerce de « Lagash » affiche un grand sourire en lien avec sa journée très certainement bonne mais éprouvante pour le moins.

Du monde politique, cette journée constitue véritablement une aubaine en termes de touche avec la population.

Comme à l’accoutumé, les hommes forts de Schaerbeek et St Josse, Bernard Clerfayt et Emir Kir ont arpenté les rues d’exposants.

Nezahat Namli, échevine de St-Josse, a, quant à elle, mit à profit cette journée pour se promener avec sa famille et partager un moment agréable avec les citoyens schaerbeekois et tennoodois.

Durdane Celik et Suzan Unal ont d’ailleurs félicité la femme à l’écharpe scabinale pour tout le travail exécuté par le cabinet de la Petite Enfance et des crèches.

« En effet, ces dernières années, on a pu assister à une augmentation croissante de nouvelles places pour enfants avec la création de crèches à St-Josse. Ce qui réconforte évidemment les parents qui peuvent ainsi prendre le chemin du travail et contribuer à une relance économique non-négligeable. Cette invitation à travailler a porté ses fruits et nous pouvons dire que le chômage est en diminution constante à Bruxelles. » explicite de manière claire Nezahat Namli de St-Josse à Durdane Celik et Suzan Unal lors d’un court accostage.

L’échevin des Sports Schaerbeekois, Sait Kose s’est entretenu avec des hommes d’affaire comme Mesut Ucar et Muzaffer Guler.

Les conseillers communaux de Schaerbeek, Hasan Koyuncu et Abobakre Boujhar ont profité du bon temps pour boire le fameux « cay ».

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *