FC Saint-Josse gagne le titre et monte en P1 pour la saison prochaine !

Un petit match aujourd’hui mais une énorme pression était sur les épaules des tennoodois sur le terrain.

En effet, le titre de champion P2 n’était qu’une histoire de temps. Et, le moment de sacralisation était bien le 6 mai 2018. Face aux Wavriens, la qualité de la rencontre reste de piètre qualité.

Le soleil tapant très fort alourdit les joueurs des deux équipes qui n’ont, pour le moins, pas l’habitude de jouer dans des conditions aussi estivales. La première mi-temps, tout le monde y va à tâtons. La phase observationnelle a perduré et a failli devenir pérenne. Les escarmouches n’ont provoqué aucun tortillement sur l’écran du score.

L’entracte amena avec lui un dénouement en faveur de l’équipe aux couleurs bleu et rouge. Les gradins combles ont exhorté leur équipe favorite.
Le président Hasan Salar avait tout prévu pour les festivités. L’habituel barbecue, un match des vétérans pour rabattre les vétérans au match final de l’affiche P2. De la musique, les boissons rafraichissantes et un écran géant pour ne rien manquer du duel qui se jouait en Turquie : Fenerbahce – Bursaspor.

Les invitations aux hommes d’affaire de l’entourage de Hasan Salar et aux politiques ont eu l’effet escompté au regard des représentants présents. Le collège tennoodois était presque au complet à contempler le match.

On pouvait évidemment apercevoir le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir, Philippe Boïkete, Kadir Ozkonakci, Halil Disli dans les tribunes.

Les schaerbeekois étaient aussi là aussi ; Abobakre Bouhjar, Ibrahim Donmez et Hasan Koyuncu n’ont pas manqué une miette du match.

Les poètes d’origine belgo-turque, Hakiki Kabakci, Kamil Sayin et Abdil Göktekin n’ont pas manqué à l’appel du président Salar.

Le staff tennoodois à travers Sylvain Vanhamel, le T1 hyper actif Ayhan Cinar, Badi Ouartan, Merve Karaer, Kursat Kavak, Tuncay Karabicak et évidemment l’inratable Soner Cil ont affermi les intentions des joueurs par leur timbre de voix.

Les supporters des vétérans ont aussi pu profiter de leur 3 ème mi-temps pour assister à la rencontre en vue du titre. Mahmut Korkmazer et ses acolytes ont marqué le coup en supportant les plus jeunes sur le terrain avec la totalité des vétérans.

Bref, tout le monde acta sa présence sous un soleil de plomb et les fruits de cette ambiance titanesque ont été cueillis par les joueurs qui ont scoré en seconde mi-temps.

Enfin, comme déjà écrit plusieurs fois, l’ambiance familiale entretenue par le président Salar et tout son staff a trouvé toute sa splendeur au stade de foot Pètre. Les petits comme les grands ont les yeux qui pétillaient à chaque occasion de l’équipe de rêve.

Bravo Ayhan, Sylvain, Soner, Mostapha, Merve, Murat, Armand, Halil, Zakaria, Buba, Sabri, Zafer, Pasquale, Ben Alphan, Naoufel, Adel, Tarik, Amine, Visar, Michael et Pat !

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *