St Josse : avec « Village J », la place Saint-Josse s’est métamorphosée en Far West pour le bonheur des enfants

« Village J » est ‘Le’ grand événement familial qui a lieu, comme chaque année sur la place Saint-Josse et alentours.
Le rendez-vous joyeux dédié aux jeux donc aux enfants a provoqué l’effervescence escomptée auprès des jeunes tennoodois.

En effet, les attractions ont été prises d’assaut par les bambins qui n’ont pas toujours accès à ce genre de luxe.

« Le but de cette activité récurrente de plus d’une décennie est de s’adresser à une frange de notre population jeune qui n’a pas toujours accès à cette véritable bulle d’aire. Ce n’est pas toujours facile de se rendre dans des parcs d’attractions et de s’adonner aux plaisirs des sensations fortes. Tout ceci est parfois trop couteux pour nos administrés. C’est la raison pour laquelle, avec le Collège Communal, nous décidons d’offrir un accès gratuit annuel à ces divertissements ludiques. L’administration communale décide donc de commun accord avec un conglomérat de services d’offrir une journée entière d’amusements.

Tout ceci implique une énorme organisation sur toute l’année, les services impactés sont :

  • Jeunesse
  • Signalisation
  • Voirie
  • Prévention
  • Police
  • Propreté

 

Rajoutons à cela, la mobilisation du personnel sur un jour férié, il y a donc un gros poste budgétaire pour faire face aux dépenses afférentes aux animations. Les châteaux gonflables, les stands, le podium, les différents groupes musicaux et animateurs représentent la composition majeure de la ventilation financière. » résume le bourgmestre Emir Kir dans l’interview accordée.

« Mais de voire s’afficher autant de sourires sur les visages de ces enfants réconforte nos ambitions dans le cadre de cet exercice qui se voit attirer une population croissante chaque année. » conclut Kir avec un sourire de contentement.

Tout le collège communale était présent à travers les échevins Nezahat Namli, Philippe Boïketé, Kadir Ozkonakci, Mohamed Azzouzi , Béatrice Meulemans, Mohammed Jabour et Eric Jassin.

Un cortège d’échassiers acculait les gens à avoir la tête dans les nuages pour assister au spectacle des ‘grands’.

Enfin, la place Saint-Josse a projeté, pour l’espace de l’occasion, les personnes présentes dans une ambiance « John Wayne » à l’américaine. Des bottes de pailles étaient disposées ça et là et un groupe de « danse country » rythmait les pas des parents gardant tout de même un œil attentif à leur progéniture.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *