Schaerbeek et St-Josse : la « Petite Anatolie » repeinte aux couleurs du champion Galatasaray

Le jaune et le rouge prédominaient sur la fameuse chaussée d’Haecht ce samedi soir.
Aux alentours de 19h, les jeunes du quartier vêtus de leur maillot à l’effigie de leur équipe fétiche turque de football, la dénommée Galatasaray ont défilés.

En effet, le championnat turc de D1 a été remporté par l’équipe stambouliote au symbole du lion.

Les alentours de la chaussée d’Haecht et l’axe commercial ont littéralement été pris d’assaut par les supporters de l’équipe au lion.

Le dispositif policier, très conciliant pour le moins, a sécurisé les défilés constitués en majeure partie par des adolescents.

Malheureusement, les trajets des bus 65 et 66 ont été déviés par le périmètre de sécurité dressé par la police locale. Des brigades « anti-émeute » ont aussi été déployées pour éviter tout débordement.

Des policiers en civil, composés par quelques membres d’origine turque, ont pu dissuader la foule d’emprunter un tracé moins risqué.

La flexibilité et le tact utilisés par les forces de l’ordre ont permis de calmer les ardeurs de certains assez facilement. D’aucuns n’oublieront pas la centaine de PV dressés l’année dernière pour le même genre de festivités pour tout et rien.

L’attroupement réuni à la place de la Reine a pu se défouler en lançant des slogans et allumant des pétards et fumigènes jaunes et rouges.

La foule s’est finalement dissipée à l’approche de l’heure de la rupture du jeûne vers 21h30.

En effet, la période de ramadan battant son plein et les estomacs criant famine, la petite fête improvisée s’est enchaîné par un gros effet d’estompement.

Enfin, tout s’est déroulé dans le calme et la bonne humeur même si ce défilé non-autorisé s’est quelque peu poursuivi après la rupture de jeûne par quelques érudits avec leur bolide en manque de sensations fortes.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *