CCIB : le président Mustapha Chairi se rebiffe face au silence autour de l’acte islamophobe d’Anderlues

BRUXELLES, le 5 juillet 2018 – une agression d’une sauvagerie inouïe et particulièrement grave sur une jeune femme musulmane de 19 ans a été massivement signalée au Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique (CCIB) cette semaine. Suite à une rencontre avec la victime et sa famille ce jeudi, en présence d’Unia, le CCIB tire la sonnette d’alarme en demandant des actions concrètes à nos Ministres pour dire non à la haine et punir sévèrement les auteurs.

POURQUOI AJOUTER À LA HAINE LE SILENCE DE NOS GOUVERNEMENTS ?

Cet acte abject a eu lieu près de la rue du Château, ce lundi 2 juillet 2018 vers 22h à Anderlues, près de Binche. Insultée de « sale arabe », cette jeune femme qui portait un foulard, était à vélo près de chez elle. Elle a été arrêtée, agressée et attaquée dans sa chair par deux hommes qui ont aussi tenté de la violer et ont fui suite à des bruits de klaxons. Ces agresseurs ont par ailleurs utilisé un objet pointu pour taillader ses jambes, son ventre, sa poitrine et son visage. Elle a passé la nuit à l’hôpital, sous état de choc. Il ne s’agit pas d’un fait divers. Il s’agit d’une attaque contre notre société et ses valeurs fondamentales de liberté, de respect et de droit à la sécurité pour toutes et tous.

Que faut-il de plus qu’une agression aussi horrible sur une personne innocente pour faire sortir du silence notre Premier Ministre ? C’est avec stupéfaction que le CCIB constate plusieurs jours après les faits qu’aucune prise de parole publique des Ministres de nos gouvernements n’a même eu lieu. Vu la gravité de cet acte abject qui s’apparente à une forme de torture, les citoyens sont en attente d’une parole forte et ferme pour dénoncer la haine et les violences envers les personnes musulmanes dans notre pays.

Depuis 2016, le CCIB dénombre au moins 13 actes d’agressions envers des personnes musulmanes (Charleroi, Willebroek, Auderghem, La Louvière, Bruxelles, Mont-Saint-Guibert, Bourg Leopold, Charleroi, Ostende, Anderlues). Il ne s’agit pas de faits divers mais bien d’un phénomène dangereux qui se développe dans notre société.

Le CCIB demande à pouvoir rencontrer rapidement le Ministre de la Justice Koen Geens et le Premier Ministre Charles Michel, pour que les autorités judiciaires soient sensibilisées à lutter contre ces actes de terreur et de haine. Une inquiétude croissante est perceptible au sein des communautés musulmanes de Belgique. Rester sans agir sur des actes de violence envers n’importe quel groupe revient à fragiliser tous les actes de violence envers tous les autres groupes. Cette lutte contre le racisme et le sexisme est une et indivisible. Elle doit devenir une cause nationale.

C’est pourquoi le CCIB demande d’urgence la mise en place d’un plan interfédéral de lutte contre le racisme et les discriminations, avec un volet spécifique sur l’islamophobie, pour passer à l’action et rendre notre société plus sûre et plus inclusive.

Pour le CCIB,
Mustapha CHAIRI
Président

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *