Son père était un berger, lui est devenu un leader financier : l’histoire de « Rustem Liman »

Voici le reportage biographique authentique de l’éminent courtier de Saint-Josse connu désormais à travers son bureau de courtage situé en plein cœur du centre névralgique du business de Bruxelles.

Le parcours intrépide de cet homme d’affaire qui représente aujourd’hui un exemple de réussite pour tous les jeunes issus de parents immigrés est en effet un modèle à suivre.

Il s’agit d’une personne qui ne se prend pas la tête et minimise son évolution professionnelle. Et, pourtant, être à la tête de l’empire Liman sur la place Rogier n’est pas une si mince affaire. “LR” Finances qui représentent tout simplement les initiales de son blase Liman Rustem. Employant déjà 7 personnes à temps plein, Rustem Liman ambitionne déjà de s’ouvrir à d’autres secteurs d’activité. Ayant une vision on ne peut plus marketing, il s’emploie régulièrement dans différents spots télévisés nationaux afin de proposer ses services à une segmentation toujours plus grande.

Arrivé en Belgique en 1963, le patriarche de la famille Liman est directement embauché comme ouvrier dans une mine de charbon à Charleroi.

En effet, ce berger qui s’occupait de ses moutons sous le ciel bleu de l’Anatolie profonde, il y a encore quelques jours, se voit subitement plonger à plusieurs centaines de mètres en dessous du sol afin d’extraire le charbon belge.

A cette période, plusieurs de ses camarades retourneront en Turquie, horrifiés par les ténèbres de la mine à charbon ou découragés par les conditions de travail déplorables.

Cependant, lui résistera et sera persévérant durant plusieurs années.

En 1970, le 25 août, la famille Liman voit sa descendance s’agrandir par la naissance de son sixième et dernier enfant “Liman Rustem” dans la commune de Saint-Josse-ten-Noode.

Ce jeune garçon, étant le dernier de cette grande famille, sera le petit protégé de sa maman qui le couvera jusqu’à l’âge de 8 ans jusqu’au jour où l’agent de police du quartier viendra chez lui pour obliger son inscription à l’école.

N’ayant jamais connu les maternelles, il débutera ses études primaires en 1978 à l’Institut -Sainte-Marie de Schaerbeek.

Ce récit sera donc la première partie de la longue épopée de l’histoire de Rustem Liman. Cette histoire authentique de réussite se ponctuera afin de garder le lecteur en haleine.

E O / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *