Bernard Clerfayt : De Lijn est tombé dans le piège de la NVA !

“A partir de vendredi, le 30 novembre, les bus de De Lijn desserviront à nouveau la gare Bruxelles-Nord. Après une concertation constructive avec tous les acteurs concernés, il y a suffisamment de garanties pour supprimer les arrêts temporaires à côté de la gare et place Rogier. Toutes les parties concernées ont conclu des accords sur la propreté et la sécurité de la station de bus.” pouvons nous lire sur le site de la société de transport “De Lijn”.

“De Lijn voulait placer des clôtures afin de délimiter l’enceinte au sous-sol du bâtiment CCN (Centre de Communication Nord) destinée aux perons des bus en terminus. Mais les sociétés de transport ne sont que locataires de ces emplacements. “De Lijn” soumet donc un permis d’urbanisme dans cette perspective et la Région essuie un refus.” démarre Bernard Clerfayt, bourgmestre fraîchement réélu à la tête de Schaerbeek.

“De Lijn” fonde la légitimité de sa demande sur le fait que les migrants, détachés généralement du parc Maximilien investissent cette place malgré les rappels à l’ordre. Fatalement, cet endroit s’en retrouve souillé par les déchets laissés par quantité. La qualité du service à la clientèle ne pouvait donc plus être assurée par la société.

Malheureusement, les migrants, quasi à l’état d’abandon, ne disposent ni de wc, ni de poubelles ni de quelconques facilités afin de pourvoir à leur besoin. Le fautif principal de cette situation est le ministre fédéral à l’asile Théo Francken (NVA) qui, rappelons le, pratique une politique de chasse à l’homme sans apporter une solution structurelle de cette problématique.” rappelle Clerfayt.

Sans oublier que le ministre de l’intérieur Jan Jambon (toujours NVA) utilise les forces de l’ordre fédéral en vue de centraliser les migrants à Bruxelles. Quand un migrant se fait attraper sur une aire d’autoroute flamande par la police fédérale, il est automatiquement ramené à Bruxelles encore une fois laissé pour compte. Toute cette politique du “déni d’existence” est un non-sens qui provoque la colère de notamment “De Lijn”, informe l’homme fort de 1030.

“Par ailleurs, le nettoiement de la Gare du Nord est une compétence de la Région donc la secrétaire d’Etat à la Propreté bruxelloise doit trouver une solution pour rendre ce lieu de passage le plus propre possible.

Enfin, depuis la NVA est au gouvernement, tout va mal à Bruxelles et cela, c’est gros comme un camion !” finit par expliciter Bernard Clerfayt.

Le même problème de la des bus internationaux a aussi un impact sur ma commune et heureusement que ce premier est finalement solutionné. Ce vendredi 30/11, tout rentrera dans l’ordre !

Erkan Ozdemir / La Manchette

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *