Bernard Clerfayt : De Lijn est tombé dans le piège de la NVA !

« A partir de vendredi, le 30 novembre, les bus de De Lijn desserviront à nouveau la gare Bruxelles-Nord. Après une concertation constructive avec tous les acteurs concernés, il y a suffisamment de garanties pour supprimer les arrêts temporaires à côté de la gare et place Rogier. Toutes les parties concernées ont conclu des accords sur la propreté et la sécurité de la station de bus. » pouvons nous lire sur le site de la société de transport « De Lijn ».

« De Lijn voulait placer des clôtures afin de délimiter l’enceinte au sous-sol du bâtiment CCN (Centre de Communication Nord) destinée aux perons des bus en terminus. Mais les sociétés de transport ne sont que locataires de ces emplacements. « De Lijn » soumet donc un permis d’urbanisme dans cette perspective et la Région essuie un refus. » démarre Bernard Clerfayt, bourgmestre fraîchement réélu à la tête de Schaerbeek.

« De Lijn » fonde la légitimité de sa demande sur le fait que les migrants, détachés généralement du parc Maximilien investissent cette place malgré les rappels à l’ordre. Fatalement, cet endroit s’en retrouve souillé par les déchets laissés par quantité. La qualité du service à la clientèle ne pouvait donc plus être assurée par la société.

Malheureusement, les migrants, quasi à l’état d’abandon, ne disposent ni de wc, ni de poubelles ni de quelconques facilités afin de pourvoir à leur besoin. Le fautif principal de cette situation est le ministre fédéral à l’asile Théo Francken (NVA) qui, rappelons le, pratique une politique de chasse à l’homme sans apporter une solution structurelle de cette problématique. » rappelle Clerfayt.

Sans oublier que le ministre de l’intérieur Jan Jambon (toujours NVA) utilise les forces de l’ordre fédéral en vue de centraliser les migrants à Bruxelles. Quand un migrant se fait attraper sur une aire d’autoroute flamande par la police fédérale, il est automatiquement ramené à Bruxelles encore une fois laissé pour compte. Toute cette politique du « déni d’existence » est un non-sens qui provoque la colère de notamment « De Lijn », informe l’homme fort de 1030.

« Par ailleurs, le nettoiement de la Gare du Nord est une compétence de la Région donc la secrétaire d’Etat à la Propreté bruxelloise doit trouver une solution pour rendre ce lieu de passage le plus propre possible.

Enfin, depuis la NVA est au gouvernement, tout va mal à Bruxelles et cela, c’est gros comme un camion ! » finit par expliciter Bernard Clerfayt.

Le même problème de la des bus internationaux a aussi un impact sur ma commune et heureusement que ce premier est finalement solutionné. Ce vendredi 30/11, tout rentrera dans l’ordre !

Erkan Ozdemir / La Manchette

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *