Saint-Josse Emir Kir : “Les Mélodies du monde, un exemple de Vivre-Ensemble !”

Les Mélodies du monde avec :

Yuhmi Suke Iwamoto : Soprano

Mohammed Laroussi : Chanteur et Maître de la musique traditionnelle du Maroc

Mamadou Dramé : Musicien-Auteur-Compositeur-Griot Joueur de Kora

Oussama Benali : Humoriste et comédien

Gulabi Kubat : Chanteur Turque

Rafik El Maai : Chanteur-Auteur-Compositeur et direction artistique,

12 musiciens issus tant du Conservatoire Royal de Belgique que du Conservatoire Royal de Tanger accompagneront ces interprètes.

Organisé à l’initiative de Monsieur Emir Kir, Bourgmestre, et du collège de la commune de Saint -Josse-Ten-Noode en partenariat avec le Botanique.

La salle « Orangerie » du Botanique a pris des apparences de festival. Et pour cause, quasi les 5 continents étaient réunis à Saint-Josse afin de produire un concert mondial.

Toutes les couleurs étaient représentées et avaient leur place dans cette salle qui a permis l’évasion des spectateurs.

Les rythmes arabesques ont permis à l’audience assise de se dandiner tranquillement. Les épaules qui ballotent, des séances d’applaudissements aux cadences proposées sur scène et quelle scène !

La présentation des artistes a été majestueusement effectuée par l’humoriste-comédien, Oussama Benali. Il s’est même tenté à une prestation douteuse d’opérette d’occasion à la demande du bourgmestre Emir Kir. Il a compris qu’il ne fera pas long feu dans ce domaine. Mais, ces quolibets restaient « bon enfant » envers un public réceptif.

La cerise sur le gâteau a été la performance de la célèbre chanson de Jacques Brel : « Ne me quitte pas » en français, en turc, en arabe et en japonais. Rien que ça !

La barre a ainsi été mise très haute et les applaudissements nourris ont permis d’authentifier cette prestation de manière sereine.

Les divers artistes ont pu mettre en exergue leur jardin secret vocal, tantôt soprano (voix d’opéra) tantôt arabesques.

L’orchestre, d’une haute qualité d’adaptation, a pu sauter de note en note selon des registres de solfèges au regard des spécialités de chaque artiste.

Les membres du Collège Communal de Saint-Josse étaient quasi à l’unanimité installés tranquillement dans leur fauteuil. Effectivement avec le temps médiocre à l’extérieur (pluie de grêles), il était plus opportun d’être dans cette salle aux saveurs du monde.

Enfin, la mélodie du monde est un excellent exemple de vivre-ensemble, initié par la Commune de Saint-Josse à travers son bourgmestre Emir Kir.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please select facebook feed.