Saint-Josse Emir Kir : “Jusqu’à 500 € de moins sur les taxes de surfaces de bureaux”

Emir kir n’a pas fini de surprendre en créant des montages fiscaux aussi en faveur des commerçants de sa commune.

En matière de soutien au commerce local et on sait que le commerce de proximité est vraiment le poumon de l’économie dans notre pays. Il est important de les soutenir.

La semaine passée, j’avais annoncé la suppression de 3 taxes :

  1. aucune taxe sur les enseigne lumineuse : si le commerçant, la PME, l’indépendant ou l’artisan fait une publicité de son activité professionnelle, il n’aura plus à payer la taxe
  2. pour les magasins de fruits et légumes, il n’y aura plus de taxes sur les étals des marchandises.
  3. enfin, concernant la taxe sur les terrasses de restaurants, les tavernes et les cafés, celles-ci, aussi, sont supprimées.

Donc, au total, c’est la suppression des 3 taxes et la poursuite des engagements que nous avons pris au cours de la législature écoulée.

Nous soutenons les commerçants dans les voiries en travaux.

Nous savons à quel point, ils souffrent et donc, il y a la prime sur la relance de l’activité économique. Celle-ci, d’une importance capitale, sera poursuivie au cours de la législature.

  • Au fond, de quoi s’agit-il ? Quand il y a des travaux d’aménagement sur une voirie communale ou même régionale, la commune intervient à hauteur de 2.000 € d’aide si les travaux dépassent l’espace temporel de plus de 2 mois.

Nous sommes les seuls de Bruxelles à proposer cette prime aussi bien sur les voiries communales que régionales. Il s’agit vraiment là de toute l’attention que nous portons aux commerçants et aux indépendants.

  • Et aussi les devantures commerciales qui ont été sujettes à un succès sans précédent, avec les 1.500 € que nous donnons pour faire les devantures commerciales, nous poursuivons cette politique au cours de la prochaine législature.

Mais ce n’est pas tout ! J’ai le plaisir d’annoncer que nous allons poser un autre geste fort : pour toutes les entreprises situées sur le territoire de la commune, nous allons faire en sorte que les 40 premiers m² de surface vont faire l’objet d’un abattement et ne seront donc pas taxés. C’est-à-dire que pour les surfaces de bureaux, nous augmentons les taxes à hauteur de 19 € le m² pour les surfaces qui sont au-dessus de 250 m².

12.5 € m² pour les surfaces en-dessous de 250 m² et cela reste largement dans la moyenne de la démographie commerciale du territoire de Saint-Josse. Mais ce que nous faisons est que nous apportons l’abattement fiscal donc les 40 premiers m² de surface brute ne feront pas l’objet d’une taxation et c’est encore une fois une attention que nous apportons aux PME comme les bureaux d’études, les comptables, les bureaux d’architecture, aux assureurs de notre commune. Une manière de leur montrer une belle bulle d’oxygène économique avec le soutien de la commune.

En conclusion, je dirais que l’outil budgétaire et fiscal va nous permettre évidemment de poursuivre dans une direction qui est la nôtre ; à savoir de soutenir les ménages et de leurs pouvoirs d’achats à travers le statu quo des impôts sur l’IPP et sur le PRI. Toujours de soutenir les ménages avec toute une gratuité de documents administratifs, gratuité de la garderie et enfin nous allons soutenir l’économie locale par la suppression des 3 fameuses taxes et par de nouvelles primes et en primeur par l’abattement fiscal des 40 premiers m² dans les surfaces de bureaux.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please select facebook feed.