Saint-Josse : “le portefeuille des ménages se sent bien à Saint-Josse”

Le bourgmestre de Saint-Josse initie une série avantageuse de réformes fiscales communales dans le sens des citoyens tennoodois.

Hier soir au Conseil Communal, nous avons adopté un certain nombre d’outils fiscaux et des nouveaux règlements de taxes. Et, nous avons, par ailleurs, aussi supprimé des règlements de taxes.

En substance, d’énormes changements de la politique budgétaire communale ont été adoptés.

Donc, en préambule, je dirais que, grâce à une gestion budgétaire rigoureuse, nous avons réussi à atteindre un équilibre budgétaire depuis 2016 alors qu’en 2013, on avait dit que l’on ferait pour la fin de la législature 2018.

On a donc réussi la prouesse d’atteindre l’équilibre budgétaire en 2016 et progressivement nous avons dégagé des nouvelles marges budgétaires qui ont permis de répondre aux besoins de la population.

Aujourd’hui, nous sommes à l’entame d’une nouvelle législature et je profite de l’occasion pour rappeler qu’avec ces outils fiscaux et la politique budgétaire, nous allons mener à bien 3 priorités de front :

  1. soutenir le pouvoir d’achat de nos concitoyens
  2. répondre aux besoins de la population par la création de nouveaux services publics, de renforcement de services publics
  3. et le soutien par l’économie locale.

Les bonnes nouvelles pour nos concitoyens :

  • pas d’augmentation de l’impôt sur les personnes physiques
  • aucune augmentation de l’impôt sur le précompte immobilier. On ne l’a pas fait depuis longtemps et on ne le fera pas !

En matière de pouvoir d’achat qui est une de nos priorités importantes, nous allons au cours des 6 prochaines années :

    • maintenir les documents administratifs délivrés au sein de nos services de population et d’état civil gracieusement.
    • Ils seront gratuitement délivrés à la population. Nous maintenant cet effort.
  • Toujours au niveau du soutien de nos administrés, il n’y aura pas de redevances communales sur la délivrance des cartes d’identités et des permis de conduire.
    • Nous prenons simplement l’argent de la redevance fédérale et de la conception de la carte elle-même, du passeport et du permis de conduire. Cela veut dire évidemment une très bonne nouvelle pour les 6 prochaines années. Les passeports continueront de couter 65 € pour les adultes, 35 € pour les jeunes, le permis de conduire à 20 € et la carte d’identité à 16 €.
  • Toujours dans le soutien aux ménages depuis la législature passée, nous maintiendrons gratuitement les garderies dans les écoles communales et nous préserverons les chèques-sport qui sont une politique essentielle en matière soutien aux familles. Donc, il s’agit de 250 € pour les jeunes de 4 à 18 ans.
  • La carte de riverains que nous avions ramenée à 5 €, nous la maintenons à son tarif.

Enfin, en plein débat sur le climat et on sait à quel point les vielles maisons qui, comme le disait Philippe Close à juste titre, elles sont les oubliées du climat et celles-ci coutent cher pour les familles et il faut faire en sorte de rénover ses biens et de diminuer la facture énergétique.

Nous avons déjà mis des montants considérables sur la table avec la Région. Au total il s’agit de 570.000 € qui étaient dépensés en 2017 pour aider les familles.

  • Au cours de cette législature, nous souhaitons, progressivement, arriver à 1.000.000 € pour faire en sorte qu’un maximum de propriétaires et de locataires puissent avoir cette aide.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please select facebook feed.