Parlement Bruxellois : Hasan Koyuncu (PS) pointe du doigt le problème de la Place Liedts de Schaerbeek

Hasan Koyuncu n’a pas hésité une seconde à monter au perchoir afin d’interroger le ministre de la mobilité Pascal Smet (Spa) concernant les problématiques liées à la sécurité routière de Schaerbeek de ces dernières semaines.

En effet, une interminable série d’accidents, parfois et trop souvent mortels, ponctue inexorablement la vie des habitants de 1030.

Cette sécurité routière, tout à fait légitime, doit pourtant être l’affiche des « top » priorités de la commune. Heureusement que l’association 1030/0 est là pour veiller aux grains et ajouter sa touche de sel à cette soupe imbuvable.

Zone 30, radars mobiles, radars préventifs, répressions, contrôles de police mais rien n’y fait, les statistiques d’accidents de la route n’ont jamais autant été décriées par les schaerbeekois.

Dans cette perspective, le député Hasan Koyuncu, dans son intervention, glisse aussi une parenthèse très intéressante sur le réaménagement de la Place Liedts de ces derniers jours.

En effet, les riverains de l’axe Liedts-Brabant ne comprennent cette absurde réaffectation de leur quartier. Ce projet, initié par la Région et embrayé par la Commune de Schaerbeek, n’est que source de problème à l’heure actuelle des choses. Les bus et cars bloqués au niveau de l’embouchure de la diminution de la circulation à une seule voix, des files interminables dans ce quartier déjà saturé à la base, la suppression d’un nombre sacré de place de parking déjà problématique bref, les critiques fusent dans tous les sens à l’égard du ministère de la mobilité à Bruxelles et à l’égard du Collège schaerbeekois qui valide cette décision !

Hasan Koyuncu, interpellé par de nombreux citoyens et commerçants du quartier, réagit avec véhémence et demande des comptes à son interlocuteur ministre.

Voici son intervention :

« La cause de la mort d’une jeune piétonne à Schaerbeek le mercredi 19 décembre. Depuis l’instauration de la Zone 30 imposée à Schaerbeek, la saga des accidents continue à prendre des vies.

A l’heure d’aujourd’hui, la zone n’est qu’un slogan à Schaerbeek et ne se caractérise que par des paroles.

A Schaerbeek encore, un piéton est mortellement percuté par une voiture le 9 décembre, un cycliste est percuté par un camion le 18 décembre mais ses jours ne sont pas en danger.

Et l’année passée, une dame a aussi été mortellement percutée par un camion à la place Liedts. Je connais très bien la famille de la défunte.

Par ailleurs, j’ouvre une parenthèse importante, Monsieur le Ministre. Il y a eu, la semaine passée, un réaménagement réduisant la circulation à une seule bande de circulation à la place Liedts.

Sur cet événement à l’heure actuelle encore incompris, des riverains et des commerçants me contactent en raison du manque de concertation avec ces personnes directement.

Je vous invite donc très clairement à prendre contact et de vous concerter avec ces personnes légitiment concernées.

Je ferme donc cette parenthèse et reviens donc à ma première question et je termine donc par ma question concernant la sécurité routière :

  • Quelles sont les mesures prises par rapport à la Stib pour éviter ce genre d’accident à l’avenir ? »

 

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *