Derby fratricide FC St Josse – Crossing Schaerbeek : un renvoi dos-à-dos !

Une météo pourrie, c’est le moins qu’on puisse dire. Les séquences de jeu ont un rythme saccadé. Un terrain désastreux, des crampons qui glissent, les tenues des joueurs souillées par la boue, un vent contraire qui favorise une équipe selon la mi-temps, bref toutes les conditions météorologiques réunies pour rendre les choses très difficiles.

Un grand match malgré tout mais surtout une ambiance digne d’un match de la « Champions League ». Les deux présidents sont à cran. Deux misérables points les séparent au classement. Le Crossing Schaerbeek d’Erdal Sevik est déjà dans le top 5 (ndlr : 4 ème place). Quant aux tennodois d’Hasan Salar fraîchement montés en P1, ils se maintiennent en 6 ème position. Le match a commencé très frontal. Les 22 hommes sur le terrain se sont arrachés. Ils en voulaient. Beaucoup se connaissent d’ailleurs pour avoir précédemment joué dans l’équipe adverse et vice-versa. Mais l’ambiance sur le terrain reste courtoise. On évite les cartons, on ne veut pas faire mal pour faire mal.

Les supporters font du bruit, ils sont chauds. On aurait dit le fameux « Chaudron de Sclessin ». Tambours de Vedat Vatansever et le saxophone de Valbon Dzelili rythment les mouvements des spectateurs par des sons anatoliens.

Dans les tribunes, on peut aussi voir madame la Consule Générale Dilsad Kirbasli Karaoglu accompagnée des fondateurs de la « Fédération belgo-turque des sports et de la Culture », Nedim Kocaslan et Ali Aydogdu. Le comité directoire du Crossing Schaerbeek était présent à l’unanimité. Hakan Malkoc, Yavuz Mermertas et Ilyas Genc ont rameuté toute la fine équipe des supporters schaerbeekois venus nombreux afin de plébisciter leurs joueurs sur le terrain.

Saint-Josse et ses spectateurs ne sont pas en reste. Ils sont bel et bien là. Le président Hasan et quasi toute la famille Salar étaient présents dans les gradins.

Le monde politique aussi a acté présence. Hasan Koyuncu (PS), Ibrahim Donmez (PS) et Mehmet Bilge (LB) ont pris partie. Philippe Boïketé, Kadir Ozkonakci et Safa Akyol (PS) n’auraient manqué pour rien au monde cette rencontre. « Nous avons assisté à un très bon match. Le jeu était de haut niveau malgré la pluie et le vent. Par contre, j’ai quand même une petite réprimande à faire ; certains élus schaerbeekois viennent à Georges Pètre afin d’encourager l’équipe de Saint-Josse. Il s’agit quand même d’un paradoxe car quand il s’agit de pêcher des voix, c’est bien chez nous que ceux-ci viennent en priorité ! » fulmine le président 1030 Erdal Sevik.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *