Schaerbeek Pont Reyers : Bernard Clerfayt jette la pierre à la Région

Schaerbeek se réjouit des annonces et veut réellement avancer.

Les responsables régionaux n’ont pas lésinés ces dernières semaines à multiplier des annonces qui concernent Schaerbeek. Ils viennent de boucler une première lecture du Plan d’Aménagement Directeur de la Médiacité, et, dans le même temps, ils entament la réflexion pour transformer l’arrivée de la E40, l’autoroute de Liège, en boulevard urbain.

La commune de Schaerbeek s’en réjouit. Cela rejoint ce que Schaerbeek demande depuis bien trop longtemps.

« Nous réclamons », déclare le Bourgmestre Bernard Clerfayt, « une gestion particulièrement rigoureuse. L’exemple de l’aménagement du Boulevard Reyers montre surtout un manque flagrant d’anticipation, de vision globale et d’organisation. Avec les habitants, nous posons clairement la question de la coordination des différents dossiers. Nous désirons que le Gouvernement dégage une vision unique ambitieuse et cohérente de la mobilité et de l’aménagement du territoire dans cette partie de ville ».

La Cité des Médias, Parkway, les réaménagements de Reyers mais aussi de Meiser, la réduction des entrées de milliers de navetteurs, les transports en commun, les parkings de dissuasion, la friche Josaphat… font évidemment partie d’un tout. Sans une vision d’ensemble, chacun des projets perd de sa force et de sa pertinence. Les enquêtes publiques risquent de déchaîner des avis nourris par l’incompréhension. « Ces dossiers ont une portée régionale forte », continue le Bourgmestre, « et dépassent le cadre strictement schaerbeekois, mais les riverains et les  autorités communales exigeront le respect de la qualité de la vie dans leur quartier».

Schaerbeek, heureuse de la réduction du Boulevard Labermont à deux bandes !

Et que dire, dans le même esprit, de la réduction du Boulevard Lambermont à deux bandes, redécouverte et annoncée aussi par le Ministre Smet. Schaerbeek s’en réjouis une fois de plus car la commune  travaille, avec les riverains et les associations, à la sécurité routière et à la sérénité des quartiers adjacents. Schaerbeek rappelle cependant qu’elle est à la base de cette demande qui, en 2009 ( il y a 10 ans) !, avait été transmise et discutée avec le Ministre de la Mobilité de l’époque… Pascal Smet lui-même.

Aujourd’hui, les Schaerbeekois veulent que tout cela avance vraiment.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please select facebook feed.