Saint-Josse : Paul Magnette et Emir Kir (PS) ont exhorté les troupes socialistes !

Le haut de l’affiche était prometteur.

En effet, un des grands ténors du PS a fait le déplacement à Saint-Josse à l’invitation du bourgmestre Emir Kir.

Le grand attendu n’était autre que Paul Magnette dit « Magnetix ». L’homme à la constante barbe de 3 jours a réalisé une véritable exhortation du public tennoodois venu en nombre à cette fameuse invitation de la Ligue Ouvrière de Saint-Josse.

Paul Magnette a réalisé la prouesse d’hameçonner son public sur divers sujet en usant et abusant de la figure de style connue en rhétorique : l’amplification.

Tâche pas facile de construire toute une intervention par un effet de dezoom (zoom arrière) des différents nivaux de pouvoirs.

Il a commencé son exposé partant des bienfaits que le PS pourrait apporter aux communes, puis aux régions, au niveau fédéral pour finir sur la thèse européenne socialiste.

Un exercice géré avec brio par le bourgmestre de Charleroi.

Les divers sujets évoqués qui ont appuyé sa thèse vont dans tous les sens. On parle de médecine, d’évasion fiscale, de fonds européens, de climat, de bio bref un réel tour du monde en 80 minutes.

Gratuité des garderies, superbe idée tennoodoise !

« Depuis la gratuité des garderies, à Charleroi, des familles entières ont envoyé leurs enfants à la garderie » coupe net à toute interprétation Paul Magnette.

Jamais avec la NVA

« Contrairement à la volteface de Charles Michel, nous n’y irons jamais avec la NVA ! » enchaîne d’emblée Magnette.

Pensions : nous n’irons jamais jusqu’à 67 ans !

« Ils (ndlr : le gouvernement actuel) n’iront jamais jusqu’à 67 ans ! Mais si, ils l’ont fait en passant encore une mesure antisociale ! »

La moitié du monde ne sait pas ce que c’est que l’autre moitié du monde !

« La moitié du monde ne sait pas ce que c’est que c’est l’autre moitié du monde, la pauvreté (manger des pates tous les jours et compter ses centimes jusqu’à la fin du mois

Avec tous les frais liés à l’actualité (diesel, voitures, frais médicaux), pour certaines familles, ce sont des mesures de régressions sociales autant en Flandres qu’en Wallonie qu’à Bruxelles. Ce n’est plus tenable. » lance Magnette mis sur orbite !

Le désinvestissement dans le SNCB, la police, la justice est le palmarès du gouvernement aujourd’hui. Les petites PME sont au bord de la faillite, ce qui tend à augmenter le taux de divorces et de véritables drames familiaux apparaissent précieusement.

Stopper le MR/NVA !

Il faut absolument éviter de continuer avec le MR/NVA encore pendant 5 ans et de renouer avec une politique beaucoup plus humaine et sociale. C’est là l’enjeu du fédéral mais aussi à la région, plus proche du citoyen. Pourquoi ? Car la Région, c’est le logement, l’énergie, la mobilité, la culture donc vraiment une représentation de la vie quotidienne des citoyens.

Gouvernement wallon a empêché notre plan Marshall

On avait fait un plan « Marshall » pour porter un renouveau des nouvelles industries en Wallonie. L’ancien gouvernement déchu MR-Cdh a demandé d’arrêter ce projet sous prétexte qu’il ne fonctionne pas alors même que la machine était mise en route. Comme il s’agissait à la base d’une initiative socialiste, ce gouvernement le trouvait donc forcément mauvais sans demi-mesure.

On a créé un système de soutien à l’emploi public et celui non-marchand ; 60.000 personnes qui travaillent dans les maisons de jeunes, des centres culturels, dans les écoles etc.

On a créé des centres d’insertion professionnelle pour les gens qui sont sans emploi et qui sont très éloignés de trouver un boulot par leur situation financière et leur situation psychologique.

Tout cela va être mis aux oubliettes à cause de l’ego d’un gouvernement wallon car il ne comprend pas le mode de fonctionnement de la moitié du monde.

La moitié du monde ne comprend pas comment l’autre moitié vit !

Fondamentalement, la moitié du monde ne comprend pas comment l’autre moitié vit ! Le gouvernement wallon ne comprend pas ces réalités sociales dont nous sommes les dépositaires et les témoins.

Imaginez un instant que ce que l’on vit en Wallonie serait transposé à Bruxelles ? Ce serait une catastrophe pour les communes et surtout pour une cohésion sociale émérite !

La majorité wallonne ne tenait qu’à un fil, à un siège et ce fil cassa en la personne de madame Potigny qui n’a pas eu la place qu’elle désirait sur la liste et donc elle s’engage chez Destexhe.

Résultat des courses ; nous n’avons plus de majorité dans une instance législative proche du citoyen. Mais le comble du comble jamais inégalé, et je n’ai jamais vu un niveau de déliquescence politique pareille.

Maxime Prévot fait du trekking en Laponie en pleine sessions parlementaire !

Nous devions cette semaine voter des horribles réformes. Mais nous n’y sommes pas arrivés pour la simple et mauvaise raison qu’un parlementaire (par ailleurs bourgmestre de Namur Maxime Prévot) était en « trekking » en Laponie en pleine session parlementaire !

Ceux qui ont censé nous représenter n’ont même pas la décence d’aller travailler les jours où il y a sessions parlementaires. Par contre, ce qui est sûr, c’est qu’on va vivre deux mois de pantalonnades durant la campagne électorale qui se profile.

Nous par contre, en tant que socialistes, nous avons renouvelé nos programmes à travers des chantiers des idées (ndlr : plateforme offerte à la participation citoyenne) pour intégrer la question climatique qui est fondamentale dans toutes nos politiques afin d’avoir de vraies propositions en matière fiscale.

Gratuité de la médecine

Quand on dit qu’on va chez le médecin gratuit, ce n’est pas pour faire joli. C’est parce qu’on sait que beaucoup de gens ne vont pas chez le médecin car ils n’arrivent pas à payer le ticket modérateur. Et donc la gratuité de la médecine (ndlr : de proximité) ne coûterait que 30 millions d’euros, ce qui représente qu’1 % du budget de la santé.

Taxer les fortunes ; une idée d’Ahmed Laaouej bien avant la PTB

Autre exemple, la proposition déposée par Ahmed Laaouej et même bien avant que le PTB n’existe au parlement est de taxer la fortune. Pourquoi ? Car 5 % des plus riches de Belgique détiennent 40 % de la richesse, ceux là même qui reçoivent inexorablement que des cadeaux. Mais nous, on leur demande de payer uniquement 1 % de leur fortune uniquement au-delà de 1.250.000 euros sans prendre en compte leurs maisons et leurs outils professionnels ! Ils (nldr : le gouvernement actuel) n’en veulent pas car ils décident de protéger leurs camarades et leurs petites familles qui ont constitué des fortunes énormes à travers le temps.

L’Europe est le seul niveau de pouvoir qui peut régler la majeure partie de nos problèmes. Par exemple, la population africaine va doubler au cours de la prochaine génération.

L’Europe doit aider le continent africain

Si on aidera le continent africain à accélérer son développement, il y aura des centaines de milliers de jeunes qui n’auraient pas d’autres solutions que de chercher ailleurs afin de trouver des solutions confortables. Et ce n’est jamais évident de quitter sa famille, son pays, ses amis. C’est pour cette raison qu’il faut les aider à faire leur vie chez eux et seule l’Europe est à même à pouvoir le faire.

Il y a une fraude fiscale en Europe de plus de 1000 milliards d’euros, c’est 7 fois le budget de la communauté européenne qui échappent aux caisses de l’impôt tous les ans !

Si on faisait un impôt européen sur la fortune, cela rapporterait 150 milliards d’euros par an, cela doublerait les budgets européens et donc de doubler toutes les politiques que l’on voudrait mettre en pratique : le fond social européen, les fonds de cohésion pour aider les communes en difficultés, les politiques d’apprentissage pour les gens qui ont perdu leur emploi et qui se forment.

Réchauffement climatique

Le réchauffement climatique de plus de 1,5 degré de la planète, si on continue sur cette pente négative, à un moment donné, cela va causer des ravages dont on n’a pas idée aujourd’hui. Certaines régions subiront des tornades, d’autres des sécheresses, d’autres des inondations donc des millions d’hommes et de femmes qui devront quitter leur pays (des réfugiés climatiques).

On doit donc s’y attaquer aujourd’hui. Donc lutter contre le réchauffement climatique, c’est aussi de faire plus de justice sociale en isolant les maisons, les bâtiments publics grâce à des fonds européens solidifiés.

Si, on permet demain à tout le monde d’accéder à des produits biologiques plutôt que d’avoir ces produits gorgés d’engrais et de pesticides qui nous causent plein de maladies. La moitié des maladies vasculaires est créée par l’alimentation et est créée par des produits agricoles industrialisés.

En guise de conclusion, Emir Kir a remercié chaleureusement l’intervention revigorante de Paul Magnette.

« Je te remercie Paul de ta brillante intervention tonique. Magnette, c’est tout le temps comme ça. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’on lui colle le sobriquet intéressant de « Magnetix ».

Je voudrais aussi saluer certains élus présents comme Ahmed Ouartassi de Forest, Hasan Koyuncu, Ibrahim Donmez, Aboubakre Bouhjar, Done Sonmez, Ewa Dolinska de Schaerbeek et Nahyd Meskini de Drogenbos. » conclut Emir Kir comblé avant la longue séance de questions/réponses.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *