Schaerbeek, Mehmet Bilge : « le parquet confirme qu’il n’y a pas eu de fait de mœurs à l’école 1 »

Voici le communiqué diffusé par le service communication du parquet du Procureur du Roi de Bruxelles.

« Suite à de nombreuses questions posées dans le cadre du dossier relatif à l’école n°1 de Schaerbeek ainsi qu’à l’émoi suscité par celui-ci, le parquet de Bruxelles est en mesure de communiquer les éléments suivants :
– le 25 avril dernier, une maman, qui a été chercher sa fille de 4 ans, dans une école à Schaerbeek, a découvert en rentrant chez elle que les sous-vêtements de sa fille étaient tachés de sang.
– une plainte a été déposée, dans la foulée, par les parents auprès de la police. La mineure a été conduite à l’hôpital afin de recevoir les soins nécessaires.
– Un expert a été désigné pour procéder à la prise des échantillons médico-légaux sur la jeune fille.
– Ce lundi 29 avril 2019, une audition vidéo-filmée de l’enfant a été réalisée par des enquêteurs spécialisés avec l’assistance d’un interprète. D’autres intervenants du dossier ont également été entendus afin d’éclaircir les événements qui se sont déroulés le 25 avril 2019.
– Suite aux éléments recueillis, le parquet de Bruxelles a mandaté un médecin légiste afin de prendre connaissance du contenu du dossier médical de l’enfant et de nous faire part de ses conclusions.

A ce stade de l’enquête, suite à l’exécution des devoirs mentionnés ci- dessus, le parquet de Bruxelles peut confirmer que, dans ce dossier, aucun fait de mœurs n’a été commis sur l’enfant ni aucune autre forme de violence.

La blessure de l’enfant a été occasionnée par une infection provoquant également des saignements.
Il n’y a, dès lors, pas d’infraction pénale constatée dans le cadre de cette affaire. »

Bernard Clerfayt et Mehmet Bilge, présents dès le début de ce dossier très sensible ont préservé un professionnalisme irréprochable dans la gestion de ce dossier.

Il est clair que l’affaire a de suite fait réagir l’opinion publique schaerbeekoise, belge et même internationale par rapport aux faits.

Mehmet Bilge, échevin de la prévention à Schaerbeek :

« Ayant suivi l’affaire dès les prémisses, je suis soulagé de lire le communiqué du parquet du Procureur du Roi. Après avoir effectué de multiples visites auprès de la famille de la petite fille et de l’école, j’ai essayé de maintenir une sérénité autours de moi malgré l’émoi légitime de la population.

A plusieurs reprises, j’ai dis que j’étais aussi père de 2 filles et que je comprenais clairement la réaction des familles devant l’école en question. Mais quand une affaire est saisie par la justice, il n’y a d’autres choix que d’attendre que les devoirs d’enquête se réalisent.

Le collège et moi-même sommes donc tout à fait soulagés par l’aboutissement positif dans ce dossier. J’espère que le cours de la vie à Schaerbeek reprendra un cours positif. Dans ce cadre là, je suis à l’initiative d’un programme de recrutement de gardiens et surveillants d’écoles dans la compétence de mon échevinat de la prévention.

Mon cabinet a déjà engagé plus de 19 personnes depuis ma prise de fonction en décembre dernier. Et, au fur et à mesure, je vais t’atteler à engager afin de garantir une sécurité optimale des abords et au sein des écoles. »

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *