Ibrahim Donmez, le candidat à la barbe bien taillée, ambitionne le logement social à « Energie Zéro »

Son argumentation électorale est essentiellement basée sur le programme régional pour lequel il a abondamment contribué.

Il lance les prémisses d’un travail de longue haleine en termes de logement. Sa vision perspicace et son expérience d’une décennie sur le terreau fertile de la commune de Schaerbeek ont aiguisé son approche solidaire avec les plus démunis.

« Au niveau du programme régional du PS sur le logement, nous avons pas mal de proposition.

Mais il y en une qui me tient vraiment à cœur, c’est le logement en parallèle avec l’énergie.

C’est une des propositions que l’on va mettre en pratique et la ville de Bruxelles est déjà à l’initiative de ce projet depuis maintenant un an.

Il faut savoir que les logements publics (logements sociaux), parfois le coût énergétique par les locataires (nldr : les factures d’électricité et de gaz suite à la consommation des locataires) est parfois plus important que le loyer !

Pourquoi ? En fait, il y a tellement de déperdition d’énergie des bâtiments vétustes que les factures énergétiques deviennent incontrôlables.

Aujourd’hui, afin de contrer ce phénomène d’injustice sociale, nous devons continuer à investir dans l’isolation de ces bâtiments. A défaut de tout casser et de reconstruire, l’approche doit être plus préventive. Nous devons isoler les façades de ces vieux bâtiments, il faut aussi continuer à installer les doubles-vitrages afin de mieux préserver la valeur calorifique des unités d’habitation.

Il faut donc augmenter les indices PEB (lire Performance Energétique de Bâtiment) dans la perspective que la facture énergétique fasse moins mal aux locataires des logements publics et de nouveaux par ce billet d’augmenter le pouvoir d’achat de ces personnes déjà précarisées.

Donc, pour résumer, il s’agit d’améliorer positivement la question environnementale tout en en augmentant le pouvoir d’achat des citoyens. Il s’agit donc clairement ici d’une double mesure imbriquée l’une dans l’autre toujours pour deux biens.

Pour nous, tout ceci est indissociable. Il y a clairement une urgence climatique mais il y a également une urgence sociale. Cet amendement propose est ce que je peux appeler : « faire d’une pierre, deux coups gagnants ». conclut Ibrahim Donmez le réportage exclusif à La Manchette.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *