La PTBiste Ayse Yigit siègera en tant que sénatrice cooptée

Le PTB désigne Ayse Yigit comme sénatrice cooptée. Ayse a été la tête de liste du parti pour les élections fédérales au Limbourg, où le PTB a surpris tous les observateurs en remportant 5,6 % des voix et en doublant son score par rapport à 2014. Elle y avait mené une campagne très active ces derniers mois.

« Avant, la politique était un spectacle bien éloigné de ma vie, explique Ayse Yigit. Mais j’ai trouvé au PTB une manière bien différente de faire de la politique : des gens actifs sur le terrain, à la base de la société, avec les docteurs de Médecine pour le Peuple, avec des groupes de base, des enquêtes, des pétitions et des actions pour résoudre les problèmes que les gens rencontrent dans leur quartier ou leur entreprise. Il n’y a pas de “nous allons nous occuper de cela pour vous”, mais bien un “nous allons nous battre ensemble”. C’est en cette manière de faire la politique que je crois et je veux continuer à fonctionner comme ça. »

« Je suis honorée de cette confiance et je travaillerai d’arrache-pied pour qu’elle se concrétise, poursuit Ayse Yigit. En défendant une politique de gauche authentique et conséquente : une fiscalité juste, une sécurité sociale forte, une politique climatique sociale… »

Le PTB veut également plus de diversité au Sénat, et ainsi contribuer à lutter contre le racisme et la division. « Le fait que mon parti choisisse une femme issue de l’immigration est un exemple de la façon dont le PTB joint les actes à la parole, explique Ayse Yigit. Dans le cadre de mon travail d’interprète social dans les écoles, les hôpitaux, les centres PMS, les bureaux d’accueil aux primo-arrivants ou les institutions d’aide aux réfugiés, j’ai trop souvent été témoin de problèmes de discrimination et d’intégration. Ceux-ci passent encore trop souvent sous les radars. »

La nouvelle sénatrice est également active depuis de nombreuses années au sein de Marianne, le mouvement des femmes du PTB. Cet engagement lui tient à cœur : « Il existe une inégalité structurelle dans la société : une femme retraitée sur deux dans notre pays a une pension inférieure au seuil de pauvreté, les femmes rencontrent encore plus d’obstacles sur le marché du travail, la violence contre les femmes est une réalité quotidienne et le gouvernement prend beaucoup trop peu de mesures. Je veux m’engager et y apporter des réponses. »

Ayse Yigit est traductrice et interprète. Elle a étudié les sciences de la communication et le journalisme. Son père est venu dans le Limbourg comme professeur au milieu des années 1980. Ayse est mère de deux enfants. Sa fille aînée, Yildiz, étudie le droit à l’Université de Hasselt. Au cours des quinze dernières années, Ayse a travaillé pour l’association d’interprétariat social Babel Vlaamse Tolkentelefoon, qui fait maintenant partie de l’Agentschap Integratie en Inburgering (l’Agence flamande de l’Intégration).

L’édile schaerbeekois du PTB, Axel Bernard donne ses impressions en exclusivité à La Manchette :Ayse est une camarade limbourgeoise incroyable. Je suis très fier que mon parti lui donne l’occasion de devenir sénatrice”

source info : ptb.be

source photo crédit : Solidaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *