Turquie : Hasan Koyuncu commémore l’âme de sa défunte grand-mère

Il est de coutume dans certains pays asiatiques comme la Turquie ou la Chine d’organiser des cérémonies de commémoration de personnes défuntes.

Le décès de la feue-grand-mère du député bruxellois Hasan Koyuncu, décédée il y a juste 3 jours, a mis en émoi toute la grande famille Koyuncu même au-delà des frontières belges.

Entérée il y a juste 3 jours, l’âme de la grand-mère Koyuncu a été commémorée dans le cadre d’une cérémonie.

La culture turque impose de marquer les esprits lors d’un décès par une solennité qui consiste à offrir un repas bien précis. Attention, inutile de rappeler le caractère très sérieux de l’activité !

Il ne s’agit nullement d’une festivité ludique.

Par ailleurs, des récitations de versets coraniques sont psalmodiés toujours dansel’esprit d’offrande de l’âme de la personne décédée.

Ce genre d’organisations a coutume de prendre place pour les 3 jours, 7 jours et 40 jours faisant suite au décès.

La famille Koyuncu a donc invité les villageois de leurs contrées turques afin d’accomplir cette formalité.

Plusieurs personnes issues de la sphère politique turque ont pris place à l’organisation : Burhanetin Coban (Afyon), Necati Sevik (Ayfon) et Serkan Koyuncu (Emirdag) ont montré leur soutien à la famille dans cette épreuve.

Après la distribution du repas « mortuaire », des lectures de versets coraniques et des invocations ont convergé en direction de la delivrance de l’âme de la défunte personne.

Hasan Koyuncu, toujours dans l’émotion de la perte d’un pillier de la famille insista :

« Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont fait preuve de sympathie et qui ne m’ont pas laissé seul dans cette dure épreuve de la vie ».

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *