Retrait en Turquie avec votre carte belge : ne tombez pas dans le piège !

Plusieurs plaintes ont émané cette année par rapport aux frais liés à des retraits effectués en Turquie. Effectivement, l’espace de la période estivale et les arrivées en Turquie notamment ont été le moment propice à beaucoup d’euro-turcs de réaliser des achats ou même juste de profiter du bon temps.

Tout ceci n’est évidemment pas gratuit donc un besoin de monnaies locales (lire turque) est récurrent. Deux solutions s’offrent dès lors :

  • venir avec du cash en Turquie et de faire le change sur place (avec la limite connue de 10.000 eur)
  • d’effectuer des retraits à partir d’ATM (Automatic Teller Machine) ou DAB (Distributeurs Automatiques de Billets)

Bon, la deuxième solution est à éviter quand on sait la complexité liée aux différents types de cartes de banque en Europe : carte de débit (type Maestro) ou carte de crédit (type Visa etc.)

Revenons au sujet et dans le but de fixer le contexte, c’est très simple. La Turquie n’est pas dans la zone SEPA. Ceci est une information importante en termes de coûts réclamés lors des retraits à l’étranger.

SEPA (Single Euro Payments Area) ne concerne que les paiements en euro et beaucoup de banques ne pratiquent aucuns frais liés aux retraits en dehors de la Belgique.

Le site professionnel de comparaison et d’aide aux consommateurs topcompare.be rapporte que :

« Si vous voyagez dans la zone euro, tous vos paiements, peu importe le type de carte, seront gratuits. En ce qui concerne les retraits effectués via une carte de débit (lorsque les distributeurs de billets ne vous redirigent pas vers l’utilisation de votre carte de crédit), ceux-ci ne coûtent généralement pas un centime, à quelques exceptions près. Alors que BNP Paribas Fortis facture 0,10€/retrait, vous payerez 0,20€ chez CBC/KBC ainsi que 0,70€ chez Record Bank. »

source : topcompare.be

Or, les choses se corsent quant aux coûts des transactions en dehors de la zone euro comme en Turquie par exemple. Mieux vaut être averti avant d’introduire votre carte de banque belge ou autres dans la fente de la machine turque afin d’y effectuer un retrait.

Vous devrez vous acquitter non seulement de frais fixes par rapport à la transaction à l’ATM faite en Turquie mais aussi de frais variables sur le montant auquel vous prétendez.

Ajoutez à cela que la banque turque de l’ATM peut, elle aussi, vous frapper de frais de change.

Très simplement : vous tirez 100 eur dans un ATM en Turquie avec votre carte belge ING.

Vous serez taxé de 4,24 € + 0,3025 % du montant retiré + 2,299 % du montant retiré  = 6,84 €.

Rajoutez à cela les commissions de change appliquées par la banque turque de l’ATM = 5 % du montant retiré ! => 5

On arrive donc facilement à quasi 12 € de commissions pour un montant de 100 € (12 % !).

Les montants sont encore plus exorbitants lors de retrait fait à l’aide de votre de crédit.

Faites donc attention lors de chaque retrait et privilégiez le retrait unique d’un gros montant ou de venir en vacances avec du cash.

Erkan Ozdemir / La Manchette

3 pensées sur “Retrait en Turquie avec votre carte belge : ne tombez pas dans le piège !

  • août 6, 2019 à 18 h 46 min
    Permalink

    Bir arkadas Halk bank’in bu komisyonlari almadigini yaziyordu gecen gun??

    Répondre
  • août 14, 2019 à 10 h 27 min
    Permalink

    Bonjour!
    Quelqu’un pourrait-il me dire quelles sont les banques turques qui ne prélèvent aucun frais sur ce type de transaction?
    Merci

    Répondre
    • août 14, 2019 à 12 h 48 min
      Permalink

      Bonjour Xavier,
      Je pense malheureusement que cela n’existe pas.
      Pour éviter tous problèmes liés à cela, prend ton argent en cash et fais le change sur place dans les change office qui grouillent partout.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *