Café Ceylan : le sultan des cafés fête ses 30 printemps !

Situé dans le quartier Nord de Schaerbeek, ce café s’impose comme étant une véritable institution au sein de la communauté turcophone de Bruxelles.

Implanté en plein milieu du quartier dit « Firiklili » (du nom d’un gros village lié à Emirdag), l’établissement a connu toutes les générations des vagues migratoires turques en Belgique.

Ceylan Ozcan, issu d’une des plus grandes familles turques, est en activité depuis la première génération des immigrés turcs en Belgique.

Au début de son activité indépendante, ce gérant avait commencé avec une toute petite surface commerciale et de file en aiguille sa capacité horeca s’est vue grandir jusqu’à 150 m².

Beaucoup d’anecdotes authentiques y sont tous les jours narrées. Celles-ci convergent généralement sur le sujet des difficultés rencontrées par les primo-arrivants de l’époque qui ont vécu des situations improbables dans le but de gagner leur pain.

Une anecdote atypique est celle des recruteurs qui attendaient sur le quai en vue d’engager les désormais belgo-turcs dès leur descente sur territoire belge.

En effet, les trains qui effectuaient, à l’époque, 7 jours de voyage notamment d’Istanbul à Bruxelles-Nord était jadis le centre d’intérêt des services « RH ». Les patriarches détachés de leur famille respective descendaient du fameux train et étaient repérés par les recruteurs sur base de leur gabarit.

Un petit billet avec l’adresse de l’usine leur était glissé au creux de la main sans ménagement avant d’être abandonnés à leur sort précaire. Les démarches administratives concernant le permis de travail étaient effectuées par les plus anciens qui connaissaient ainsi quelques filons à travers un français/néerlandais très approximatifs.

Indépendamment du fait que le café y est excellent, Ceylan Ozcan est d’un dynamisme inconsidéré malgré les années de labeur. Les débits de boissons sont généralement considérés comme étant des espaces compliqués à gérer au vue des différentes personnalités propres à chacun. Mais Ceylan Ozcan a acquis une diplomatie totale sur toutes ces années et connait toute sa clientèle.

C’est la raison pour laquelle, différentes nationalités côtoient l’endroit. Les jeux de « backgammon » et « Okey » se font légions et permettent aux clients de partager un moment de plaisir autours d’un bon café.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Café Ceylan

Avenue de la Reine 149

1030 Bruxelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *