Prière mortuaire à la mémoire du légendaire Mohamed Ali, en présence d’Erdogan

AA/ Louisville (Etats-Unis)

Des milliers de personnes ont assisté, jeudi, à la prière de la Janazeh, à la mémoire de Mohamed Ali, la légende de la boxe, qui s’est tenue dans sa ville natale de Louisville, dans le Kentucky, aux Etats-Unis, avec la participation du président turc Recep Tayyip Erdogan.

La prière musulmane à la mémoire du champion a été effectuée dans le Freedom Hall, où le boxeur avait mené son premier combat professionnel.

Le président Erdogan et son épouse, Emine, ainsi que les ministres turcs de l’Energie et des Ressources naturelles, Berat Albayrak, de la Jeunesse et des Sports, Akef Chaghtay Kilej, et le président de l’Autorité turque des Affaires religieuses, Mohamed Gormaz, ont assisté à la cérémonie.

Le chanteur britannique Youssef Islam (alias Cat Stevens avant sa conversion religieuse), ainsi que le leader de l’organisation « The Nation of Islam », Louis Farrakhan, le chercheur américain Hamza Youssef, et le célèbre promoteur de la boxe professionnelle, Don King, ont également pris part aux funérailles.

Une partie de la salle a été réservée aux participants d’autres religions, conformément aux recommandations du champion. Plusieurs invités de marque, à l’instar de l’ancien président américain, Bill Clinton, prononceront un discours à la mémoire du champion défunt, avant son inhumation, vendredi, au cimetière de Cave Hill, à Louisville.

Mohamed Ali est décédé, samedi, à l’âge de 74 ans, dans un hôpital de l’Arizona dans le sud-est des États-Unis.

Il souffrait depuis de longues années de la maladie de Parkinson. Le boxeur est décédé à l’hôpital où il a été admis pour soigner des troubles respiratoires.

Parallèlement à son époustouflante carrière sportive, Mohamed Ali s’est illustré par son engagement politique en refusant de s’engager lors de la guerre du Vietnam et en s’élevant contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis.

Converti à l’Islam en 1964, Cassius Marcellus Clay Jr sera désormais nommé Mohamed Ali. Il a remporté le championnat du monde (poids lourd) à trois reprises en 1964, 1974 et 1978.

Sur 61 combats menés, Mohamed Ali n’en a perdu que cinq contre 56 victoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *