Euro 2016 : Plus de 550 interpellations, 344 gardes à vue

AA – Paris – Bilal Muftuoglu

La police française a interpellé 557 individus, dont 344 ont été  placés en garde à vue, à la suite des heurts éclatés entre les hooligans, en marge de l’Euro 2016, a annoncé lundi le ministère de l’Intérieur.

Le ministère a publié son dernier bilan sur les hooligans au terme de la réunion du Centre Interministériel de Crise de sécurité de l’Euro 2016, présidée par le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et le ministre français des Sports Patrick Kenner, en présence de Jacques Lambert, président de la société Euro 2016 SAS.

Depuis le lancement de la compétition le 10 juin, les forces de l’ordre ont interpellé 557 individus, pour “violences, vols ou dégradation de biens”, a précisé le ministère. Ces interpellations ont mené à 344 gardes à vue alors que 21 supporters ont été condamnés à des peines de prison ferme et 6 autres à des peines avec sursis.

D’autre part, 25 supporters, dont des Russes en grande majorité, ont été reconduits à la frontière et leurs visas ont été abrogés pour éviter tout retour de ces individus sur le sol français, selon le bilan.

La France avait notamment décidé d’expulser Alexandre Chpryguine, président de l’association des supporters russes (VOB), qui a été reconduit à la frontière ce lundi avec 19 autres supporters russes pour risque de “trouble à l’ordre public”. Les supporters sont considérés comme une “menace potentielle”, selon les autorités françaises, citées par l’association russe sur son site web.

L’Euro 2016 est marqué depuis le coup d’envoi par les actes de violence des hooligans, en particulier ceux entre les Anglais et les Russes. Près de 100 supporters avaient été interpellés à Marseille suite aux débordements sur le Vieux-Port entre les supporters anglais et russes, qui ont donné lieu à 63 gardes à vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *