Le ministre turc de l’Économie: La Turquie et la Russie pourront coopérer en Afrique

La Turquie et la Russie pourront coopérer largement en Afrique, a déclaré le ministre turc de l’Économie, Nihat Zeybekci.

Le ministre s’est exprimé durant le Forum des Médias Turquie-Russie, mercredi dans la province turque d’Antalya (sud).

Il a rappelé que la Chine a été l’une des principales locomotives de la croissance mondiale ces trente dernières années, et a estimé qu’elle passera le relais à l’Afrique dans la prochaine période.

De ce fait, la Turquie et la Russie pourront coopérer au plus en Afrique, selon Zeybekci.

«Le redressement de la Syrie et la reconstruction de l’Irak feront aussi partie de nos objectifs [communs]», a-t-il fait savoir, ajoutant que son pays est plus optimiste concernant l’avenir de la Syrie, comparé aux mois précédents.

En outre, Zeybekci a affirmé que la Russie et la Turquie veulent continuer le projet de centrale nucléaire d’Akkuyu (dans le sud de la Turquie).

Le ministre turc a précisé que ce projet coûte 20 milliards de dollars.

Pour sa part, le ministre turc de la Culture et du Tourisme, Nabi Avci a annoncé le projet d’une université turco-russe à Antalya.

Selon Avci, cette université se concentrera sur la formation dans le domaine touristique.

«Une étude effectuée à notre demande [du ministère] a démontré que la Turquie est au premier rang pour le tourisme balnéaire, au deuxième rang pour le tourisme de shopping, au troisième pour le tourisme sanitaire, mais ne se trouve même pas au cinq premiers pays quant au tourisme culturel, aux yeux des touristes russes», a regretté Avci.

Il a affirmé que la Turquie fait des efforts pour renforcer les secteurs dans lesquels la Turquie a du retard. AA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *