Maggie De « B »rooks (Block) provoque un « J »usterini (tsunami)

« Face à l’abus d’alcool, nous devons faire un choix entre des mesures générales touchant tout le monde et un travail ciblé ».

Effectivement, en terme de ‘com, il n’y a pas pire. Cette phrase appartient à Maggie De Block (Open Vld) qui, forte de ses conneries ces derniers temps, rajoute une autre affirmation tout aussi sotte en prônant la vente libre d’alcool dans les magasins de nuit et les stations-essences.

Il faut savoir qu’effectivement une réglementation impose la majorité de l’acheteur d’alcool  et que le Cd&V veut, à juste titre, interdire l’alcool dans ce genre de points de vente.

Ce qui est compréhensible, vous vous rappelez du fameux dicton : « Entre boire ou conduire, il faut choisir !  » surtout quand on emprunte les autoroutes !

De Block déraille en disant qu’elle ne voulait pas voire d’autres faillites en pratiquant cette interdiction. Par contre, augmenter les prix des médicaments et les émoluments de médecins ne lui pose aucun problème.

En gros, les pharmaciens sont voués à la faillite mais ce n’est pas important car évidemment les personnes qui prendront le volant après avoir consommé de l’alcool dur le long des autoroutes n’en auront plus besoin vu qu’à la morgue la consommation de médicaments n’est plus nécessaire !

Je voudrais juste rappeler à De Block, qui apparemment n’emprunte que très peu les autoroutes belges, un nombre impressionnant de camionneurs de pays étrangers (surtout des pays de l’est) qui s’en donnent à cœur joie autours d’une table et qui finalement se retrouvent en ciseaux près de la sortie de Barchon.

Erkan Ozdemir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *