Juifs et musulmans de front pour de la viande “Casher” et “Helal” !

Si le consistoire israélite se mêle à l’affaire de l’abattage rituel wallonne, les choses peuvent changer !

Les parlementaires wallons vont bientôt voter l’interdiction généralisée de l’abattage sans étourdissement en Wallonie. Les textes émanent de la députée MR Christine Defraigne et du CDH Josy Arens.

En gros, le texte prédit que la règle générale pour tout abattage sera l’étourdissement au préalable.

Mais pour les abattages rituels spécifiquement, cet étourdissement sera réversible par électronarcose.

Il y a une différence pour les bovins plus lourds, l’adaptation se fera en fin 2020, selon le ministre CDH du Bien-Etre animal Carlo Di Antonio. Pour les animaux de ce type, la technique sera donc le « post cut stunning ». En gros, il s’agit là d’un étourdissement après l’égorgement.

Le point de vue partagé par l’Exécutif des Musulmans de Belgique est assez favorable à la condition évidente de garantir l’animal vivant tout au long de la saignée.

En effet, pour qu’une viande soit garantie helal, l’animal doit rester vivant avant d’entamer la saignée et que cette dernière soit complète. Donc, si cette condition sine qua non n’est pas respectée, l’Exécutif ne sera pas d’accord avec le décret en question mais reste ouvert à toute proposition.

Quant au consistoire israélite de Belgique, la porte est totalement fermée.

Par ailleurs, eu égard au culte garantissant une viande casher, le Consistoire a évoqué dans la presse que : « une crise sans précédent depuis la Seconde guerre mondiale » si les propositions flamandes et wallonnes étaient amenées à être adoptées.

L’affaire reste à suivre selon les sensibilités des deux communautés. Le Conseil d’Etat a désormais la lourde tâche de rendre un avis en incorporant les desideratas que chaque rite.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *