Netanyahu interrogé pour la 7e fois pour suspicions de corruption

AA/Jérusalem/Abdel Raouf Arnaout

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu est interrogé vendredi pour la septième fois par la police israélienne pour “suspicions de corruption”.

Le journal israélien “Yediot Aharonot” a rapporté, sur son site électronique, que l’interrogatoire a été lancé vendredi matin au domicile de Netanyahu.

La radio israélienne a, pour sa part, souligné qu’il s’agit de la septième fois que le Chef du gouvernement israélien est interrogé dans le cadre de l’enquête ouverte il y a un an.

La même source a précisé que l’interrogatoire portera sur les suspicions de corruptions relatives aux affaires connues en Israël par les dossiers 1000 et 2000.

Le “dossier 1000” est relatif aux bénéfices tirés par Netanyahu des hommes d’affaires, tandis que le “dossier 2000” accuse Netanyahu d’avoir sollicité auprès du journal israélien “Yediot Aharonot” une couverture favorable à son gouvernement, en contrepartie de la réduction des activités de son concurrent “Israël Hayom”.

Le Premier ministre israélien a démenti, à plusieurs reprises, ces accusations.

La police n’a pas encore ordonné au procureur général israélien, Avichaï Mandelblit, d’émettre un acte d’accusation à l’encontre de Netanyahu.

Les interrogatoires sont souvent menés à la résidence de Netanyahu à Jérusalem-Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *