Emin Ozkara enchaîne les questions au parlement bruxellois, notamment sur la sécurité routière schaerbeekoise

Le plan Iris II prévoit qu’une procédure de contrôle vérifie la valeur ajoutée pour la sécurité routière de chaque aménagement de voirie régional ou communal subventionné, de sorte que l’aménagement incite les usagers à adopter le comportement adéquat pour la sécurité routière.

La prise en compte préventive des critères de sécurité routière dans l’infrastructure peut en effet réduire sensiblement le nombre d’accidents de circulation. Je souhaiterais vous poser les questions suivantes en rapport avec les aménagements et travaux de voirie déjà réalisés ou prévus en vue d’améliorer la mobilité urbaine et la sécurité routière des voiries régionales de la commune de Schaerbeek :

1. Depuis 2013, le bourgmestre de la commune a-t-il effectué une ou des demande(s) d’aménagement ou de travaux de voirie. Si oui, quels sont précisément les voiries concernées par ces demandes ainsi que les aménagements et travaux demandés (voirie par voirie) ?

2. Depuis 2013, et en ce qui concerne la sécurité routière, avez-vous pris contact avec le bourgmestre de la commune au sujet des voiries à aménager ? Si oui, quels sont précisément les voiries concernées ainsi que les aménagements prévus (voirie par voirie) ?

3. Des aménagements ou des travaux publics en rapport avec la sécurité routière et concernant des voiries qui s’étendent sur plusieurs communes ont-ils été effectués depuis 2013 ou sont-ils prévus dans les mois et années à venir ? Si oui, quels sont précisément ces aménagements ou travaux (revêtement de sol, amélioration de l’éclairage, autres travaux,…) ?

4. Quelles sont les voiries qui vous ont été signalées comme endroits ou zone d’accident de roulage ? Qui vous a signalé ces voiries ? Pourriez-vous me fournir une liste détaillée et actualisée de ces endroits et zones ? Quels sont les facteurs favorisant les accidents à ces endroits ou dans ces zones ? Quelles sont les mesures à l’étude et mises en œuvre par la Région pour lutter contre les facteurs favorisant les accidents, réguler/limiter la vitesse et améliorer la sécurité à ces endroits et dans ces zones ? Quels sont les travaux ou aménagements qui seront effectués à ces endroits ou dans ces zones afin de garantir ou d’améliorer la sécurité des usagers de la route en général et des cyclistes, piétons et riverains en particulier ?

5. Combien d’accidents de roulage se sont-ils produits en 2016 (voirie par voirie) ? Quelles sont les origines des accidents de roulage ? Combien y a-t-il eu de victimes (blessés graves, blessés légers et décédés 30 jours) ? Combien de piétons et de cyclistes ont-ils été blessés ou tués ? Par rapport aux années précédentes, observe-t-on une augmentation ou une diminution d’accidents/de victimes ? 6. Quels sont les endroits où seront installés prochainement, des flashs, des « casse-vitesses » conformes aux prescriptions légales ou d’autres moyens de régulation de la vitesse ? Qu’en est-il des avis de sécurité routière et des permis nécessaires, quels seront les coûts de ces aménagements et qui effectuera les travaux (voirie par voirie) ?

7. Suite aux accidents qui ont déjà eu lieu, est-il prévu de réaliser une étude d’accidentologie pour évaluer, entre autres, l’influence du revêtement de sol, de l’éclairage ou encore de la vitesse dans les accidents de roulage ? Si oui, qui réalisera cette étude ?

Erkan Ozdemir / La Manchette

Une pensée sur “Emin Ozkara enchaîne les questions au parlement bruxellois, notamment sur la sécurité routière schaerbeekoise

  • janvier 29, 2018 à 3 h 36 min
    Permalink

    Les etudes et questions qui viennent tard. On connait les causes. Ce be sont pas les aménagements mais les comportements des habitants et des du trafic de transit qui sauveront des vies. Certaines personnes ne comprennent qu’à la force dans leurs bagnoles pétarantes. Les personnes qui ne veulent de démonstrations de force sont plus nombreuses. Alors, prenez les mesures de personnels qu’il faut pour montrer les dents à votre tour. Préventions ne suffisent pas! Pas de promesses. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *