Grand-Place de Bruxelles : manifestation pro PKK sans autorisation, plusieurs arrestations administratives

Depuis le début de l’intervention turque « Rameau de l’Olivier », les sympathisants des groupes terroristes PKK/YPG s’activent de manière disparate un peu partout en Europe et aussi en Belgique.

Comme déjà évoqué, cette opération a pour but d’attaquer les groupes terroristes du PKK/YPG (bras syrien du même groupe terroriste) et de l’Etat Islamique dans l’enclave syrienne d’Afrin.

Cette manœuvre militaire a pour but d’éradiquer le phénomène grandissant d’attaques terroristes sur le territoire turc qui n’ont eu cesse d’augmenter surtout cette dernière décennie.

Des mines antipersonnel qui tuent des soldats turcs, des routes municipales piégées faisant exploser des convois militaires de contrôle, des lancements de fusée-rocket dans des villages de civils, l’assassinat d’enfants dans des contrées reculées de la Turquie de l’Est étaient malheureusement devenus quasi quotidiens en raison du refus d’obtempérer à des recrutements de milices dans la zone orientale de la Turquie.

Ce samedi soir vers 23h, les manifestants pro PKK ont décidé de battre le pavé majestueux de la Grand Place, ce qui n’est pas donné à tout le monde évidemment.

Déjà très connu par les services de l’ordre, le modus operandi de ce genre d’opération méticuleuse se fait sans autorisation communale au préalable, la presse est invitée pour couvrir l’évènement et l’affaire est close en vue d’une autre activité du même genre parfois le même genre.

Seulement, les services de l’ordre ne l’ont pas entendu cette même oreille. Au départ compassionnels, les services de l’ordre ont laissé libre court mais vers 00h la sérénité devait revenir sur la place la plus touristique de Bruxelles.

L’assaut a été donné et les récalcitrants au dispersement ont été arrêté administrativement.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *