Sevket Temiz fait découvrir les joies de la « Petite Anatolie » aux benjamins de Fenerbahce et Galatasaray

Le grand public ne connait forcément l’attrait du député bruxellois Sevket Temiz pour le foot. Il faut savoir que Temiz a aussi été un grand joueur de ballon rond dans sa jeunesse. Et d’ailleurs, il perpétue la tradition et accompagne son fils à tous ses entrainements et matchs dans une grande équipe bruxelloise.

En ce qui concerne le sujet qui nous occupe, le député Temiz a donné rendez-vous aux benjamins stambouliotes de Fenerbahce et Galatasaray à la Chaussée d’Haecht de Schaerbeek-Saint-Josse.

En effet, comme déjà annoncé dans un article précédent, les professionnels en devenir sont arrivés à Bruxelles d’Istanbul en vue d’affronter les autres équipes dans le cadre du tournoi « Brussels Football European Cup U8-U9-U10 ».

Le fameux tournoi fétiche organisé par le Crossing à travers Erdal Sevik et Thierry Forton est le centre de convergence d’une centaine d’équipes internationales à Schaerbeek afin de se départager.

Dans cette perspective, Sevket Temiz a profité de l’occasion pour expliquer aux coachs accompagnateurs, les difficultés d’un système politique fondé sur le pluricaméralisme.

Evidemment, les différents niveaux de pouvoirs belges sont très peu voire inconnus au bataillon dans beaucoup d’autres pays.

Enfin, les enfants ont pu partager un bon repas dans le fameux restaurant très connu de la Chaussée d’Haecht « Lale Pide » géré par Levent Can. Ce dernier s’est fait un plaisir en proposant les légendaires « Pide » extra longues servis par le patron.

Le député Sevket Temiz était accompagné par ses acolytes Hasan Koyuncu et Ibrahim Donmez.

Après une courte halte auprès de la statue du célèbre Nasreddin Hoca assis sur son âne, les enfants ont pu rejoindre leur hôtel avec le sourire aux lèvres et l’estomac repus.

Pour couronner le tout, Sevket Temiz a reçu un maillot de l’équipe de Fenerbahce à son effigie.

La prise en charge des enfants et de leurs coachs était assurée par les bénévoles très serviables Tayfun Yenilmez (Fenerbahce) et Omer Sevik (Galatasaray).

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *