Le Marché Matinal de Bruxelles a dansé sur des rythmes colombiens ce vendredi 20 septembre 2019

Le Marché Matinal de Bruxelles, géré par l’asbl Mabru, est composé de 5 halles couvertes. En d’autres mots, il s’agit de près de 40.000 m2 de surfaces de vente, de 1.000 m2 de frigos de 1.600 places de parking et 2 cafétérias.

Bref, c’est vous dire l’étendu de cet endroit devant lequel on passe généralement sans même faire attention.

D’autre part, le Marché Matinal est le plus gros de Bruxelles. Il existe depuis plus d’un siècle. Pendant des décennies il s’est tenu sur la Grand-Place et les rues avoisinantes. Mais depuis 1973, le Marché Matinal s’est installé le long du canal, entre le pont de Laeken et le pont Van Praet, toujours sur le territoire de la Ville de Bruxelles.

Le Marché Matinal, surnommé le ventre de Bruxelles, offre un très large assortiment de produits mis à la disposition de “petits” et de “gros” détaillants, d’épiciers comme de supermarchés, de spécialistes en alimentation, de maraîchers ambulants, d’acheteurs pour les collectivités, de traiteurs et de “chefs-coqs” dont les plus réputés.

Plus de 100 producteurs et grossistes y proposent fruits et légumes, primeurs, viande et charcuterie, volaille et gibier, poissons et crustacés, fromages et produits laitiers, cash & carry, fleurs et plantes.

En moyenne, le site de 14 hectares reçoit plus de 23.000 visites par mois. Seulement, la nuit du vendredi 20 septembre, plus de 4.000 personnes étaient déjà présentes afin d’inaugurer les nouvelles infrastructures du fameux Marché. Des acheteurs habituels, des baroudeurs et même des curieux sont venus remplir les multiples allées qui quadrillent les différents secteurs de l’endroit.

Cette année, l’inauguration a pris les couleurs de la Colombie. Un pays qui cache des fruits et légumes encore très peu connus en Europe. Surtout un grand fruit vert exotique, le « Guanabana » qui mesure jusqu’à 15 cm de largeur et 25 cm de longueur. Il est fortement parfumé, et il est à la chair blanche et à la peau verte épineuse. Il contient une quantité impressionnante de jus gluante.

Tout au long de la soirée, Eduardo Vallejo de la société Lazos S.A a distribué l’exquis fruit sous forme de feuille poudreuse. En effet, le fruit est très difficile à conserver à température ambiante.

Les députés Sevket Temiz, Hasan Koyuncu, Ibrahim Donmez et Jamal Ikazban ont été fort intéressés par les bienfaits innombrables du « Corossol », l’autre blase du fruit.

Le bourgmestre Emir Kir était aussi présent lors de cette nuit d’ouverture. A première vue, ce qui parait vraiment étonnant une fois arrivé au Marché Matinal de Bruxelles, c’est que Bruxelles vit même la nuit en semaine. Pour les personnes qui vivent la journée, cela parait évidemment assez compliqué d’intégrer mais le nombre impressionnant de travailleurs qui bossent la nuit dans ces bâtiments, surprend plus d’un.

Le chef de mission et ambassadeur de Colombie à Bruxelles et au Luxembourg, M. Filepe Garcia Echeverri est resté présent jusqu’aux petites heures de la nuit. Accompagné par le directeur du Marché Matinal, Laurent Nys, par le ministre de l’agriculture MR Denis Ducarme et l’hyperactif (même la nuit) député régional PS Sevket Temiz, l’ambassadeur a pris un plaisir malin à se pavaner en goutant les divers produits frais proposés sur les échoppes.

L’administrateur de l’asbl Marché Matinal Sevket Temiz n’a rien laissé au hasard. En effet, Temiz et Nys connaissent les moindres recoins de l’espace commercial et ont une affinité amicale avec les centaines d’exposants présents sur place.

Malgré les petites heures de la nuit et une journée très chargée, le comité protocolaire s’est promené durant 4 heures bonnes heures à intervalles saccadées au rythme des interpellations amusées des vendeurs.

Le chef de groupe PS à Schaerbeek Abobakre Bouhjar, le conseiller communal PS de Saint-Josse Safa Akyol, l’échevin DéFi à 1000 Bxl Fabian Maingain, le député PS Marc-Jean Ghyssels ainsi que le conseiller communal d’Anderlecht Aamir Naeem ont combattu le sommeil pour profiter de l’espace de moment pour s’entretenir et répondre aux questions des badauds et commerçants.

La nuit s’est achevée sur le coup de 5h sur les rythmes enflammés de Colombie.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *