Schaerbeek : Vincent Vanhalewyn (Ecolo) rassure concernant les travaux de la rue Royale Sainte-Marie

La première pierre concernant les travaux proches (novembre 2020) de la rue Royale Sainte-Marie a été lancée par le conseiller PS Hasan Koyuncu.

En effet, lors du dernier Conseil Communal, Koyuncu avait interpellé concernant le devenir du fameux marché du Vendredi dans la commune de Schaerbeek. Tout le monde sait que ce marché prend place tout le long de la rue Royale Saint-Marie.

Il a rappelé, à juste titre, qu’il s’agissait effectivement d’un élément du patrimoine communal qui doit continuer d’exister à Schaerbeek.

Au cours des travaux de la rue en question, la commune va t-elle déplacer le marché dans une autre rue ou tout simplement complétement arrêter cette activité hebdomadaire ?

Quant aux désagréments que les travaux vont provoquer lors de leur exécution, La Manchette a interrogé l’échevin Vincent Vanhalewyn.

Selon Vincent Vanhalewyn (Ecolo), 1er échevin et en charge de l’aménagement public de la Cité des Anes, le son de cloche se veut rassurant par rapport aux travaux d’aménagement.

“En effet, ces travaux vont débuter à l’horizon de novembre 2020 pour une période de 2 ans. Il s’agira  notamment de travaux de renouvellement des conduites d’eau et d’égouttage à l’initiative de la Région bruxelloise.

Dans cette perspective, des permis ont été introduits par la Région. A l’état actuel des choses, il serait prématuré de se prononcer sur le détail technique de ces travaux.

On ne sait pas si, par exemple, les travaux vont d’abord commencer par les nombres pairs ou impairs des numéros en façade de la rue, ou si d’autres paramètres seront pris en ligne de compte.

Toujours est-il que la circulation ne sera pas totalement stoppée pendant 2 ans !

En tous cas, je peux confirmer de manière certaine que les 900 mètres que constituent la rue ne seront pas entamés dans le même temps.

Il y aura clairement un saucissonnage de la rue Royale Sainte-Marie en tronçons, lesquels seront ouverts au fur et à mesure de l’avancement de ces travaux nécessaires pour la rue.

On ne sait pas non plus quel côté de la rue sera impacté en premier : côté Place Colignon ? côté Place de la Reine ?

Enfin, on va délimiter un maximum les nuisances liées à ces travaux par rapport aux riverains de la rue en cible. Une période de réaménagement de voirie n’est jamais facile pour un quartier surtout quand il s’agit de travaux de cette ampleur. Mais en tant qu’échevin de l’aménagement public, je me chargerai d’évaluer et de limiter tant que possible les impacts sur les riverains.” déclare Vincent Vanhalewyn dans une interview exclusive accordée à La Manchette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *