COCOF : l’incroyable “Tirade sur la Santé” de David Weystman (MR)

Voici un lancement de traits fait par le libéral David Weystman (MR) lors de la déclaration de politique générale de ce vendredi 25 octobre à la COCOF (Commission Communautaire Francophone).

Sa tirade, digne des fameuses de Cyrano de Bergerac, a fait mouche sur des questions très sensibles portant sur la santé bruxelloise.

A l’instar du cadet de Gascogne, David Weystman s’est attaqué à la vile besogne de châtier par une escarmouche parlementaire des sujets aussi importants que la santé et de son besoin budgétaire étroitement lié.

Weystman est dans tous les cas le favori à la tête du MR bruxellois.

Voici, la fameuse tirade :

Madame la Ministre-Présidente,
Chers collègues,
Chers Bruxelloise et Bruxellois,

Même si la Belgique offre parmi les meilleurs soins de santé au monde. Même si la dernière étude de l’OCDE souligne que notre système de santé affiche un haut niveau de satisfaction, 91%
Nous pouvons faire mieux ! Car Bruxelles, c’est aussi :

  • 25 % d’habitants qui se sentent en mauvaise santé
  • 30% de Bruxellois qui sont atteints par une maladie chronique
  • 30% de seniors isolés
  • 40% de familles monoparentales, qui pour des raisons financières, reportent leurs soins de santé.

Le Collège ou le Gouvernement comme vous voulez, doit se poser les bonnes questions, celles qui touchent réellement les Bruxelloises et Bruxellois. Il doit agir, maintenant, en changeant de paradigme budgétaire, en se définissant des lignes d’actions claires, en optimisant ses ressources financières et, SVP, en travaillant davantage main dans la main avec le secteur privé, tellement souvent oubliés et vecteurs de financements tellement nécessaires. Il s’agit d’inverser ces chiffres mais aussi de garantir aux générations futures un système de santé de qualité!

Madame la Ministre Présidente,

Nous avons toutes et tous en tête des chiffres sur le vieillissement de la population ! Mais savez-vous qu’en 2040, près de 40% des personnes âgées seront tout simplement « dépendantes » ? Dans toutes les familles se poseront DE PLUS EN PLUS la question difficile du «maintien à domicile» ou du «logement collectif ».

En effet, le vieillissement ne peut plus rimer avec isolement :

  • Mais comment allez-vous moderniser les structures d’accueil ? Augmenter les places dans les Maisons de repos et de Soins ces prochaines années? Comment allez-vous faire travailler ensemble, public et privé?
  • Comment allez-vous soutenir les services d’aide et de soins à domicile ?
  • Quand allez vous assurer à chacune et chacun une véritable garantie autonomie qui réponde à leurs besoins ?

Madame la Ministre-Présidente,

La promotion de la santé est un processus fondamental, un processus d’émancipation au cœur des politiques de notre Assemblée. A la lecture de votre déclaration, je ne perçois pas l’importance que vous devriez y accorder. En attendant l’arrivée du nouveau “Plan Social-Santé”, quelles sont VOS nouvelles priorités, VOS prochains chantiers ? Quelques exemples.

  • Savez-vous que 25 % des jeunes bruxellois fument tous les jours ? L’ambition du MR est une génération sans tabac. Quelle est votre ambition ?
  • Savez-vous que Paris s’est fixé un objectif clair « Zéro nouvelle contamination par le VIH à partir de 2030 ». Quel est votre objectif ?
  • Savez-vous que 50% des Bruxellois sont en surpoids et que 16% sont même obèses ? Et donc davantage exposés aux risques de maladies cardiovasculaires, de diabète et de plusieurs types de cancer. Quelles sont vos ambitions ?
  • Savez-vous qu’à Bruxelles près de 30% des travailleurs sont confrontés à un excès de stress au travail et 7 % souffrent de burn-out ? De façon générale, rien n’est repris dans votre Déclaration concernant l’impact de l’environnement sur la santé.
  • Savez-vous que les taux de couverture vaccinale ou de dépistage à Bruxelles sont systématiquement inférieurs à la Flandre ou la Wallonie ? Puis-je vous encourager à porter toute votre attention au dépistage et aux campagnes de sensibilisation. Le nombre de cancers évolue de façon dramatique. La Belgique présente même de tristes records !

De façon plus générale, la promotion de la santé implique des budgets importants et de fortes coopérations entre les différents niveaux de pouvoir. Quid d’un accord-cadre avec la COCOM et avec la FWB pour les politiques qui visent à améliorer la littératie en santé auprès des jeunes ?

Madame la ministre présidente,

Savez-vous qu’à Bruxelles les recours aux soins palliatifs ne cessent d’augmenter ? Pour préserver la qualité des derniers moments, il faut non seulement rapprocher les pratiques professionnelles et le cadre règlementaire (Vous avez raison!) mais il faut aussi s’assurer, tout simplement, de nouveaux moyens financiers ? Le prochain budget pourra-t-il en témoigner ?

Madame la Ministre-Présidente,

A Bruxelles, On dit souvent que 350 personnes sont en situation de grande dépendance et attendent encore une place ? Mais savez-vous qu’en fait, ils sont beaucoup plus nombreux? Un cadastre est attendu depuis si longtemps ! Savez-vous que certains sont totalement oubliés ? Il faut revoir les normes d’encadrement.

La situation est certes difficile. Mais elle ne s’améliore que peu depuis des années. Tant mieux sur le gouvernement suit cette résolution votée à l’unanimité. Tant mieux si enfin, les arrêtés d’exécution du décret Inclusion sont enfin exécutés. Nous vous soutiendrons. C’est une bonne chose. Mais nous devons aussi absolument nous interroger sur la manière dont on utilise ces budgets. Oui, cela passera aussi par un décloisonnement institutionnel, que vous souhaitez, et par des mutualisations des politiques que vous partagez avec la COCOM.

Mais cela ne sera pas suffisant ! Osons aussi évaluer les politiques actuelles!

Ecoutez les experts et les familles. Les méthodes analytiques sont de plus en plus contestées. Les méthodes comportementalistes sont de plus en plus encouragées. Le Gouvernement doit aussi oser cette réflexion !

Madame la Ministre Présidente,

Votre Gouvernement doit se poser les bonnes questions. Conscient que la santé, est une des premières des libertés, les libéraux seront à vos cotés pour soutenir les bonnes réponses.

E O / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *