Emir Kir : “je ne rigole pas avec le gaz hilarant”

Ca y est ! L’arrêté de police est signé à Saint-Josse et est même affiché sur les valves communales.

Les politiques se mettent tous à l’unisson afin d’enrayer ce fléau d’une drogue nouvelle sur le marché.

https://www.lamanchette.be/main/2019/10/21/evere-gaz-hilarant-lechevin-ridouane-chahid-prend-la-chose-a-bras-le-corps/

Emir Kir, quant à lui, n’a jamais ri avec les fameuses capsules argentées.

Il tire le rideau de manière très sèche sur la vente libre de ce produit détourné de son usage conventionnel (petite bonbonne utilisée dans les pistolets à crème chantilly).

Le bourgmestre de Saint-Josse n’y va pas de main morte. Il interdit tout simplement, pour une durée de 6 mois, la vente à l’unité de capsules de protoxyde d’azote dans tous les magasins situés sur le territoire de la commune de Saint-Josse. Cette interdiction vise tout quidam sans distinction d’âge.

En outre, la vente de protoxyde d’azote, qu’elle qu’en soit la quantité, est aussi interdite sur tout le territoire de la commune 1210. Cette mesure ne cible uniquement les mineurs de moins de 18 ans.

Cette dernière restriction fait notamment référence à la saisie par la police limbourgeoise de 20 bouteilles de protoxydes d’azote dans une voiture ce mois d’octobre.

Toute consommation sur la voie publique est totalement interdite. Sans oublier que la police est aussi autorisée à saisir toutes capsules et à les détruire en échange d’amendes administratives communales.

Trop de nébuleuses persistent autour de cette « drogue » par détournement de son usage. Il s’apparente aux sniffeurs de colle dans des sacs en plastique.

Des « drogues » de substitution à moindre prix mais qui ont évidemment une activité nocive pour la santé publique.

« Le gaz hilarant procure aux jeunes consommateurs pour un espace temporel de 25 secondes une déconnexion du monde. Ceci peut fatalement provoquer des désordres sociaux en termes de salubrité et de santé publique. En tous cas, je ne rigole pas avec cela ! » termine par expliquer Emir Kir.

E O / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *