“Imagine Colignon” et “1030/0” exigent une Place Colignon piétonne

Ce mercredi 6 novembre, les collectifs citoyens Imagine Colignon et 1030/0, soutenus par six autres comités de quartier, ont déposé, à la commune, une interpellation citoyenne pour demander l’aménagement rapide d’une large esplanade piétonne, verte et (partiellement) débitumée sur la place Colignon.  L’interpellation sera inscrite au prochain Conseil Communal de Schaerbeek (27 novembre 2019 – date encore à confirmer). Voici le texte de l’interpellation :

Une interpellation citoyenne au Conseil communal de Schaerbeek, déposée par les collectifs citoyens « Imagine Colignon » et « 1030/0 »,
avec le soutien du comité de quartier Les voisins de la rue Vondel et Floris,
du comité de quartier Liedts-Lehon,
du comité de quartier Les parallèles (rues Vifquin, Robiano et Est),
du comité de quartier L’Île aux Bains (rues Coteaux, Fiers et Kessels),
du comité de quartier Jacques Rayé
et du collectif citoyen Imagine Brabant.

Madame la Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Echevins,
Mesdames et Messieurs les Conseillers Communaux,

Depuis plus de trois ans, de nombreux habitants se mobilisent pour améliorer la sécurité routière et la convivialité sur la Place Colignon. Si la place est malheureusement encore et toujours un immense parking à ciel ouvert, la mobilisation citoyenne a permis une première prise de conscience du Collège communal. En 2018, une première phase de travaux de sécurisation a ainsi été réalisée : oreilles de trottoir, piste cyclable et range-vélos.

Au printemps 2019, suite à l’appel « dessine-moi un parvis », lancé par Imagine Colignon et soutenu par de nombreux acteurs locaux, un mini parvis piéton a vu le jour au pied de la maison communale. Ces aménagements, bien que modestes, ont permis d’améliorer le confort des modes doux et de faire émerger de nouveaux usages sur la place : terrasses, espace de détente et de rencontre, petite zone de jeux pour les enfants… Il s’agit bien d’un tout premier petit pas dans la bonne direction. Mais ce mini parvis est insuffisant pour répondre au besoin pressant d’espace public, de jeux et de détente dans ce quartier hyper dense. Il est par ailleurs très insatisfaisant en termes de sécurité routière et trop modeste pour répondre aux défis de l’urgence climatique.

Premier constat après 6 mois d’utilisation : le mini parvis « piéton » n’est pas si « piéton » que cela ! En effet, 3 jours par semaine, à l’occasion des mariages, il est ouvert à la circulation automobile et se transforme en parking sauvage. Les bancs et table de ping pong sont alors inaccessibles et inutiles. Cette situation est incompréhensible et génère un conflit d’usages qui entraine une réelle insécurité pour les piétons, en particulier pour les enfants désormais habitués à se réapproprier cet espace.

Deuxième point : les traversées piétonnes existantes qui mènent au parvis sont toujours dangereuses et ce, en raison de la largeur excessive de la voirie qui rend possible des vitesses élevées et des dépassements entre véhicules. L’absence de dispositif d’avancée de trottoir côté parvis – direction rue Verwée – met le piéton en situation de danger. En effet, il s’engage sans être vu par les automobilistes et sans voir les véhicules arriver. En outre, aux abords du parvis, le cheminement piéton n’est pas sécurisé : les piétons doivent circuler sur un mince marquage au sol, coincés entre une zone de stationnement en épis et la voirie.

Troisième observation : le revêtement de la place, 100 % minéral et très sombre, accentue la chaleur et empêche les eaux de pluie de s’infiltrer dans le sol. En été, la place surchauffe et, pendant les orages, 100% des eaux pluviales dévalent le bitume et partent dans les égouts, entrainant des risques d’inondation. Entre la chaleur qui s’amplifie, la pollution qui augmente, l’absence de verdurisation et le manque d’espace dû à l’omniprésence de la voiture, la place communale cumule les causes d’un réel malaise urbain.

Pour pallier à cette situation et entrer de plein-pied dans la ville du 21e siècle, les collectifs citoyens « Imagine Colignon » et « 1030/0 », soutenus par de nombreux acteurs locaux, demandent à la Commune de Schaerbeek de faire preuve d’ambition et d’exemplarité en aménageant, dès aujourd’hui, sur la Place Colignon, une large esplanade piétonne et verdurisée. Faut-il rappeler que Schaerbeek est la seule commune bruxelloise dont la place communale  -petit joyau d’architecture – est encore un parking géant à ciel ouvert ?

Dans son accord de majorité, le Collège des Bourgmestre et Echevin s’engage à créer « une grande place dégagée qui donnera accès à l’hôtel communal par un parvis favorisant la vie sociale et les commerces alentours ». Nous soutenons pleinement cette ambition, mais nous demandons au Collège de la mettre en œuvre dès maintenant, sans attendre l’arrivée du métro dont les délais de réalisation sont sans cesse reportés par Beliris.

Concrètement, nous demandons la mise en œuvre d’un aménagement transitoire rapide et qualitatif dans l’attente d’un aménagement définitif dans le cadre du projet de métro. Pas besoin de grands travaux d’infrastructure, ni d’investissements lourds, pour créer une esplanade piétonne et verte, améliorant radicalement le cadre de vie et répondant à l’urgence climatique, aux enjeux de sécurité routière et au besoin pressant d’espaces publics de qualité. Nous demandons :

  • l’interdiction immédiate et définitive de la circulation automobile sur l’actuel mini parvis ;
  • la piétonisation de la totalité du terre-plein central de la place d’ici l’été 2020 ;
  • la « débitumisation », d’ici l’été 2020, d’une partie de la place et l’aménagement de zones de pleine terre engazonnées ;
  • la diminution de la largeur de la voirie, notamment à l’endroit des traversées piétonnes depuis et vers le parvis au moyen de dispositifs physiques et d’aménagements ad hoc.

Madame la Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins, Mesdames et Messieurs les Conseillers Communaux, la Place Colignon est une place centrale et emblématique pour la Commune de Schaerbeek et pour tous les Schaerbeekois. Nous vous demandons d’en faire, dès demain, une place exemplaire, perméable et verdurisée, dédiée à la mobilité douce et à la convivialité. Ce mercredi 23 octobre 2019, le Conseil communal de Schaerbeek a déclaré l’urgence climatique et environnementale. Nous nous en réjouissons et demandons que ces paroles se traduisent, dès aujourd’hui, en mesures concrètes sur la Place Colignon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *