“Topakev Media Kultur Folklor Asbl” a organisé la 8ème édition de sa soirée ‘Arabasi’

Ce n’est pas la première fois que le président de l’asbl « Topakev Media Kultur Folklor » régale ses invités.

La soirée intitulée « Arabasi » devient réellement l’incontournable activité de l’asbl.

Pour mettre un cadre, on peut déjà définir le mot d’origine turque « Arabasi » :

Il s’agit en fait d’une soupe nationale turque qui est très en vogue pendant la période hivernale.

Plusieurs traductions circulent et Arabasi pourrait littéralement se définir comme étant « le vaccin arabe ». Elle contient de la volaille de coq effilée et s’associe quasi toujours à une pâte blanche gélatineuse à tremper dans la soupe et à avaler sans mâcher ; une laborieuse étape finale mais un vrai régal pour les plus avertis. Cette spécialité culinaire est issue de la ville d’Afyonkarahisar et a fortiori de l’Anatolie.

La soirée a réuni, comme à l’accoutumé, les érudits turcs de Bruxelles. Poètes et écrivains de textes turcs ont prôné une ouverture sur les activités culturelles et sociales turques en Belgique.

Le président de l’asbl Sukru Saglam annonce : « Il s’agit de notre 8ème édition et l’intérêt est au fur et à mesure grandissant. Je me réjouis que le centre de convergence de toutes les personnes présentes ici est la culture turque d’Anatolie centrale. Nous menons cette activité annuelle avec assertivité depuis 2011. En tant que « Topakev Media Kultur Folklor », nous sommes fiers de pouvoir encore transmettre cet important patrimoine culturel aux générations suivantes ».

Le président de « Turks Unie » Rifat Can a, quant à lui, déclaré que : « le soupe ‘Arabasi’ est un moyen que nous utilisons pour souder les liens entre les personnes qui partagent un même centre d’intérêt. Dans ce cadre, je tenais à remercier Sukru Saglam et sa femme pour tous les efforts accomplis en ce sens.

Dans le déroulement de la soirée, la poétesse d’origine turque, Nerkiz Sahin, l’amoureux de la Turquie avec sa cithare Kamil Sahin, les poètes Adbil Goktekin et Nuri Gozet ont présenté quelques extraits de leurs textes originaux.

Le très connu poète connu sous le sobriquet de Hakiki Kabakci n’a pas pu participer à la soirée mais son texte a tout de même été prononcé par Tekin Deniz.

Parmi les personnes présentes, on pouvait compter Rifat Can, le président de Turks Unie, l’échevin schaerbeekois Mehmet Bilge, le conseiller communal Mustafa Ulusoy, le président d’IHH Ali Koc, la présidente de Cultur-Elle Gulcan Bozdag, le président de l’asbl de Tez Haci Halil Yigit, le journaliste Erdinc Utku et l’homme d’affaires Murat Koyuncu.

Erkan Ozdemir / La Manchette

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *