St-Josse : les rencontres citoyennes saison 2019-2020 sont programmées !

En d’autres mots, le Collège de Saint-Josse organise des rencontres populaires à différents endroits de la commune afin d’informer les citoyens.

Au total, 5 sont programmés. La première a eu lieu 26 novembre 2019 à la Maison de repos Anne-Sylvie Mouron, rue de la Cible 5.

Evidemment, les lieux choisis afin d’exposer le plan d’actions seront différents afin de quadriller un maximum tout le territoire communal.

La manœuvre se cadre dans une dynamique informative des enjeux et défis du bourgmestre et échevins de la Cité de feu Guy Cudell.

En effet, Emir Kir se profile clairement dans le sillage de ce rocambolesque leader de mairie. Guy Cudell organisait aussi volontiers des séances d’informations à ses administrés pour les enjoindre à participer activement à la vie politique et sociale de la commune.

Donc, au cours de ces séances d’information à la population, le bourgmestre Kir a décrit brièvement les investissements et projets réalisés, qui se réalisent et qui se réaliseront.

Plusieurs sujets et problématiques ont été évoqués. Les intervenants n’étaient pas que politiques. Il y avait aussi la présence non-négligeable des forces de l’ordre et des services communaux. Les équipes de gardiens de la paix étaient venues en nombre afin d’entendre les soucis auxquels les citoyens sont parfois confrontés.

Les sujets sont très divers :

  • aide aux habitants
    • primes à la rénovation
    • ouverture de crèches communales
    • garderies scolaires gratuites
    • chèques sports
  • renforcement du pôle économique, d’emploi et de formation
  • amélioration du cadre urbain
    • propreté publique 7j/7
    • rénovations trottoirs
  • espace public
    • square Guy Cudell
    • aménagement promenade verte etc.

Autant de sujets qui ont fait délié les langues et le panel de questions-réponses fut propice à amener des réponses.

D’abord, l’ambiance était assez austère lors de la première slave d’interrogations mais très vite, les citoyens obtenant des réponses claires de la police, du bourgmestre et du Collège ont été satisfaits.

Une plainte d’un citoyen remontait le problème d’une porte d’entrée d’un building social défectueuse. Ni une, ni deux, les réparations étaient faites aux alentours de 23h afin de répondre le plus rapidement possible à cette demande urgente.

Ces rencontres sont très fructueuses et offrent aux citoyens une plateforme d’expression inédite sur des problématiques quotidiennes.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *