Ministère Public : “vols et extorsion en baisse mais explosion d’affaires de trafic d’êtres humains”

Dans un communiqué publié par le « Bureau de statistique du Ministère public », une présentation des statistiques annuelles 2016 à 2018 est détaillée.

Dans celle-ci, on remarque des changements dans le comportement de certaines affaires délictueuses.

En effet, en s’appuyant sur ces chiffres, on remarque que les « délits de vols et d’extorsion » n’ont plus le vent en poupe. Les peines infligées par le parquet correctionnel ont diminué de 41% quant à cette catégorie de méfaits.

Par contre, « le flux d’entrée d’un certain nombre de matières spécifiques, telles que les affaires de trafic des êtres humains, de santé publique, de criminalité organisée, de fraude informatique, de blanchiment, de débauche & d’exploitation sexuelle, d’agriculture, chasse, pêche & protection des animaux ou de viol & attentat à la pudeur, est en hausse. » rapporte l’analyse du parquet.

La catégorie qui accusé la plus forte augmentation malheureuse est celle du trafic des êtres humains. Cette première subit une hausse de 72% sur ces 3 dernières années.

Mais ce n’est pas tout. Ce genre de délits s’est vu attribué une augmentation de plus 208 % sur la dernière décennie.

A l’heure de décréter des nouvelles mesures sur les féminicides et violences sur les femmes, les chiffres sont affolants.

Les 10 dernières années, la Belgique passe de 183 affaires de trafic d’êtres humains à plus de 563 affaires dans la même catégorie.

La criminalité organisée et le blanchiment d’argent partagent le podium.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *