St-Josse : l’ouverture de la crèche du quartier Nord “Les Comètes” par Nezahat Namli

10% de la population de Saint-Josse se compose d’enfants de moins de 6 ans dont plus de 1300 sont en âge de crèche (0-3 ans).

La commune de Saint-Josse a fait de la “petite enfance” une priorité et désire répondre au besoin des ménages actifs.

« Afin d’enrayer un maximum le problème du chômage au sein de notre commune, nous devons mécaniquement opter pour une facilitation des ménages d’actifs. Pour que les parents puissent travailler, il faut que leurs enfants en bas âge puissent bénéficier d’une crèche » rappelle l’échevine de la Petite Enfance Nezahat Namli.

« C’est dans cette perspective qu’avec le Collège, nous avons pris la décision d’effectuer un travail de fonds à ce sujet. En tant qu’échevine de la Petite Enfance, je me réjouis donc de cette nouvelle structure crée pour les plus petits » déclare l’échevine tennoodoise Namli.

Actuellement, 5 crèches communales sont en activité au minimum 220 jours/an du lundi au vendredi de 7h30 à 18h. Deux Maisons communales d’accueil de l’enfance (MCAE) fonctionnent de manière assez similaire.

« L’ouverture de la crèche « Linné-Plantes » au 95/B va renforcer le dispositif de 36 places divisées en 3 sections de 12 enfants : jaune, verte et bleue. Il s’agit d’un bâtiment passif labellisé Batex avec une toiture verte et des panneaux photovoltaïques produisant de l’électricité exclusivement pour la crèche. Les espaces d’activité sont en moyenne 50 m². Il y a des parties définies pour les lits. Une zone de service est même prévue avec cuisine de réchauffe pour la crèche. 

L’inscription est centralisée pour toutes les crèches communales dès la confirmation médicale de la grossesse (à partir du 3e mois révolu). Aujourd’hui, le 2 décembre est un jour important. Cette ouverture est une excellente nouvelle pour tous les tennoodois ayant des enfants de 0 à 3 ans. Rappelons aussi que nos crèches sont soumises à des réglementations strictes au niveau de l’hygiène, de la qualité des prestations, des espaces, des équipements et du personnel. » termine Nezahat Namli.

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *