Echevin Mehmet Bilge : jusqu’à 500 € de prime pour protéger votre maison !

Les propriétaires ou locataires qui prennent des mesures de protection mécanique (renforcement des serrures, portes blindées, etc.) peuvent bénéficier sous certaines conditions d’une prime dite de techno-prévention. L’attribution de cette prime, de 500 € maximum, dépend du nombre de demandes introduites.

Pour les indépendants, tous les travaux de sécurisation des locaux professionnels bénéficient d’une déductibilité fiscale majorée de 20,5 %.

L’échevin de la Prévention Schaerbeekoise Mehmet Bilge rappelle :

« Il s’agit d’une perche financière de maximum 500 tendue à nos citoyens afin de pouvoir sécuriser leur porte d’entrée. La plupart des cambriolages dans les maisons se font en raison de faiblesses de protection mécanique au niveau des portes d’entrée, de fenêtres voire de soupiraux défectueux.

Donc, j’invite nos concitoyens à profiter de cette prime, dans le cadre légal défini, et de pouvoir amortir ses frais à travers cet avantage offert par la commune.

Cette prime sera octroyée dans les limites du budget communal alloué à cet effet. Donc, les premiers demandeurs, remplissant toutes les conditions décrites, seront les premiers servis. »

Pour bénéficier de la prime, vous devez avoir eu rendez-vous avec le Conseiller en prévention vol. Préparez d’ailleurs le rapport réalisé ce jour-là qui devra être joint en annexe à la demande de prime.

Ci-dessous, le lien vers la demande de prime ou pour simple conseils :
https://www.besafe.be/fr/conseiller-en-prevention-vol-incendie

Règlementation communale :

Art. 2. attribuer une prime pour l’installation de mesures de technoprévention en vue de la protection contre le cambriolage des habitations situées sur le territoire de la Commune. La prime s’élève à 50 % des frais d’achat et/ou d’installation, avec un maximum de 500 € par habitation.

Art. 3. Conditions d’octroi

  • 1. L’habitation doit être située sur le territoire de la Commune. Une prime ne peut être octroyée plus d’une fois pour la même habitation, sauf si le plafond maximum de la prime n’est pas dépassé ou si de nouveaux travaux de sécurisation s’avèrent nécessaires suite à une nouvelle effraction attestée par un constat de police.
  • 2. Le Conseiller en prévention vol doit avoir vu l’habitation et avoir donné son avis sur les travaux envisagés ou réalisés. Il peut toujours décider d’effectuer une visite afin de vérifier la bonne exécution des travaux.
  • 3. Les travaux réalisés doivent : • consister dans l’installation de mesures de protection mécanique, contribuer à la protection de l’habitation entière et diminuer le risque de cambriolage pour l’habitation entière. Ceci suppose que tous les accès directs à l’habitation (portes, fenêtres, soupiraux, etc.) ainsi que les abords de l’habitation soient protégés de manière équivalente. Les systèmes d’alarme ne sont pas des mesures de protection mécanique. Ils ne rentrent donc pas en ligne de compte pour l’octroi de la prime; • avoir été effectués dans un délai maximum d’un an avant la date d’introduction de la demande ; • avoir été effectués par la personne qui sollicite l’octroi de la prime ou par un professionnel. • avoir fait l’objet d’un accord du service Urbanisme de l’administration communale lorsque ces travaux peuvent avoir un impact visuel ou structurel sur la façade avant de l’immeuble : pose de grilles ou clôtures, remplacement de la porte ou des châssis, modification de l’aspect d’origine de la façade…

Une prime n’est octroyée que pour un logement. Elle peut être octroyée pour des travaux devant être pris en charge par des copropriétaires, si l’immeuble ne comporte pas plus de 4 unités toutes affectations confondues, telles que logement, commerce, bureau…

Erkan Ozdemir / La Manchette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *